RTBFPasser au contenu

Cinéma - Accueil

"I am Divine" : histoire de l'égérie trash

"I am Divine" : histoire de l'égérie trash

Le documentaire de Jeffrey Schwartz retrace la vie de Divine, drag-queen et muse du réalisateur John Waters. 

 

Né en 1945 dans le Maryland, Harris Glenn Milstead est un jeune garçon discret et très attiré par l’univers féminin. Alors qu’il déménage à Baltimore avec ses parents à l’âge de 12 ans, il fera par la suite une rencontre qui va changer sa vie : celle avec John Waters. Ce voisin un peu bizarre aux envies de réalisation qui deviendra le pape du cinéma trash lui donnera la chance de tourner dans ses premiers courts métrages et s’affirmer en tant que Divine, son alter-égo féminin sulfureux. Divine briguera les rôles principaux de la plupart des films de Waters, Pink Flamingos, Female Trouble, Polyester et Hairspray, mais foulera aussi les planches du théâtre. Harris tournera aussi sous ses traits masculins dans Wanda’s Café en 1985. 

 

Divine fera partie de la troupe des Dreamlanders, les acteurs et actrices fétiches de John Waters. Cette troupe sera pour elle une véritable famille et elle pourra compter sur le soutien et les conseils de ses membres. Dans les années 80, après avoir été une icône underground, Divine évoluera davantage vers la comédie. Le personnage de Divine prendra souvent le dessus dans la vie de Glenn, et deviendra bien-sûr une partie de lui, les deux étant désormais indissociable. Harris Glenn Milstead décèdera à 42 ans en 1988 à la suite d’une crise cardiaque juste après son retour au cinéma sous la directeur de John Waters dans le succès Hairspray

 

Divine qui a été sacrée “plus belle femme du monde” incarnera avec brio durant deux décennies la révolution corporelle. Elle a prouvé qu’une drag-queen pouvait totalement briller au cinéma et passer d’égérie du trash et de la marge à icône mainstream de la comédie. Avec ses formes généreuses et assumées, Divine a aussi balayé les normes sociales de la plus belle des manières. Le documentaire “I am Divine” évoque le destin de ce personnage haut en couleur, très intelligent et avant-gardiste, un must-seen assurément.

 

 

“I am Divine” (2013) de Jeffrey Schwartz est à visionner sur Arte.

 

Loading...

Articles recommandés pour vous