Icône représentant un article audio.

Tendances Première

Hyposensibilité : sans émotions, la vie est grise, morne et terne

Tendances Première: Les Tribus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Imperturbable, détaché, indifférent. Ces traits de caractère sont valorisés dans la représentation des héros au cœur dur. L’hyposensibilité serait-elle une qualité ? Parce qu’il faut être blindé, maîtriser ses émotions, tel un intrépide qui ne ressent pas la peur ? Le refus de reconnaître et accepter sa sensibilité conduit au cynisme, au manque d’empathie, au rejet des émotions de son entourage.

La sensibilité doit être reconnue comme une aptitude. L’hypersensibilité est parfois présentée comme un problème, alors que c’est une chance. La sensiblerie est une forme de dérèglement comme l’émotivité, mais ressentir des émotions ne doit pas être présenté comme un handicap pour affronter la vie. Accueillir et respecter celles des autres devrait être naturel.

Pour Tendances PremièreBruno Humbeeck, psychopédagogue à l’Université de Mons, en explique les implications.

© happyphoton

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous