RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Hugues Aufray, "impatient de faire une tournée en Belgique, pas uniquement un concert à Bruxelles"

Hugues Aufray pour la réédition de "Autoportrait"

Extrait de Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 déc. 2020 à 09:053 min
Par François Saint-Amand

Hugues Aufray était l’invité du 8/9 afin d’évoquer l’édition de Noël de son album Autoportrait qui contient notamment un duo avec Nolwenn Leroy et des reprises de standards américains de Noël en français.

À l’occasion des fêtes de fin d’année, Hugues Aufray propose une réédition de son album Autoportrait sorti au mois de juillet dernier. Le premier extrait de cet album s’appelle Dan Tucker.

L’album est réédité dans une édition de Noël accompagnée d’un second CD, La Galette de Noël. Il comprend 7 nouveaux titres dont les célèbres Jingle Bells et Let It Snow.

Des reprises de standards de Noël américains en français

Alors qu’il a fallu attendre neuf ans avant le dernier album d’Hugues Aufray, Autoportrait, en juillet, l’artiste français propose déjà une réédition de celui-ci quelques mois après.

Porté par la féerie des fêtes, l’auteur de Santiano a voulu reprendre des classiques de Noël en les adaptant en français, comme Jingle Bells. "Cela fait des années que j’entendais cette chanson en anglais. En France on l’entend à Noël et toujours en anglais. J’ai dit : 'Il faut la traduire en français'. Et maintenant c’est fait. Tous les textes, je les ai écrits et je dois dire que j’ai pris énormément de plaisir et beaucoup d’émotion à écrire deux très belles chansons. L’une s’appelle Dans une mangeoire […] C’est une chanson américaine que j’adore que j’ai adaptée en français avec un très joli texte et un bel arrangement" déclare-t-il.


►►► À lire aussi : Roman : Églantine Éméyé imagine un dialogue entre son fils muet et le réfugié qu’elle a accueilli


L’auteur-compositeur-interprète de 91 ans prend en effet du plaisir à surprendre son public par ces adaptations originales. "J’aime beaucoup cela. Il faut qu’à la fin les gens se disent : 'Oh Hugues Aufray il ne s’est pas cassé la tête pour écrire ce texte'. Si les gens pensent cela, c’est que j’ai vraiment réussi. Par exemple Jingle Bells (devient) Que la neige est belle cela paraît très simple mais il fallait la trouver" estime-t-il.

Un album qui renferme des surprises

D’autres surprises figurent sur cette édition d’Autoportrait. Hugues Aufray offre par exemple une reprise du Petit âne gris.

Il est aussi heureux d’avoir pu enregistrer avec la chorale belge Anima, malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. Une autre personne prête sa voix sur une des chansons de l’album, Nolwenn Leroy sur Quel est ce chant si pur. L’artiste français savoure cette collaboration : "Cela fait des années que j’ai repéré cette chanteuse. Elle est magnifique. Elle est bretonne et Hugues Aufray c’est un nom breton mais je ne connais pas la langue. Tandis qu’elle, elle chante le premier couplet de cette chanson qui est un Noël breton, magnifique. Je lui ai dit : 'Sois gentille viens chanter le couplet en breton puis après on finira en duo'. Elle a accepté et vraiment c’est merveilleux, pour moi c’est un souvenir formidable".

La pochette de l’album est également iconique et c’est de celle-ci que l’album tire son nom. Il s’agit d’un autoportrait réalisé par Hugues Aufray lui-même donc qui s’adonne également à la peinture et à la sculpture. Le chanteur révèle avoir réalisé cette peinture sur… les planches d’une caisse de vin !

Loading...

Quand Hugues Aufray doit racheter ses propres albums

Hugues Aufray s’est aussi confié sur sa carrière, même s’il n’aime pas ce mot et pour cause celle-ci se caractérise selon lui "par un côté amateur".

"En fait je ne voulais pas être chanteur. Finalement j’ai réussi toute ma vie à faire cela un peu en amateur" révèle-t-il. C’est pourquoi aujourd’hui, il a dû racheter ses propres disques qu’il ne possédait plus. "Je n’ai pas eu une attitude de conserver les affiches, les programmes, tous les disques, je n’aimais pas. C’est sur le tas que je me suis rendu compte que pour les enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, qu’il fallait reconstituer un peu une collection donc je suis allé racheter certains disques effectivement".

Antoine Burel

Une tournée en Belgique

Il a 91 ans mais Hugues Aufray semble plus que jamais dans une forme olympique. L’artiste adresse même un message à ses fans belges qu’il n’oublie pas et qu’il comblera dès la fin de l’épidémie de covid-19.

Je suis impatient de revenir sur scène, de retourner et de faire une tournée en Belgique, pas un concert à Bruxelles uniquement. Je veux travailler dans les salles où il y a 1500 2000 personnes maximum.

Il ajoute : "Les grands stades c’est une autre catégorie. (Je veux faire) une tournée en Belgique avec pas mal de villes où j’ai envie d’aller parce que j’adore le public belge. Ce sont eux qui m’ont découvert au Théâtre du Vaudeville, passage Saint-Hubert à Bruxelles. C’est là que la première fois mon nom a été à l’affiche en tant que vedette".

Une tournée d’Hugues Aufray en Belgique, nul doute qu’une telle nouvelle devrait ravir les fans et les nostalgiques du scoutisme qui gardent bien ces classiques… Aufray !

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Articles recommandés pour vous