RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Hugues Aufray évoque sa relation avec Johnny Hallyday : "J’étais son copain, mais pas un comme les autres"

05 avr. 2022 à 14:09Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Interviewé par Melody TV pour l’émission Miroir miroir, l’auteur-compositeur-interprète français de 92 ans est notamment revenu sur sa relation avec l’idole des jeunes.

Hugues Aufray a sorti un nouvel album en juillet 2020, Autoportrait, contenant 8 titres inédits. L’artiste phare du folk français traîne des décennies de carrière et a côtoyé les plus grands. Il était notamment présent sur la célèbre 'photo du siècle' prise en avril 1966 par Jean-Marie Périer avec toutes les stars de Salut les copains.

Parmi les personnes qui prenaient la pose pour ce casting de rêve, on retrouvait Johnny Hallyday, avec qui Hugues Aufray n’a pas toujours entretenu de bonnes relations a-t-il confié en interview dans Miroir miroir sur Melody TV, dans des propos relayés par Pure Charts.

En décalage par rapport aux autres vedettes de son époque

L’interprète de Santiano et du Petit âne gris se confie sur sa rencontre avec le taulier en 1960 à Juan-les-Pains : "Pendant sa répétition, il avait cassé une corde de guitare, j’avais filé dans ma chambre pour lui en donner une. Cela avait scellé le début d’une amitié, pas facile, parce que Johnny est très jaloux de moi. C’est invraisemblable, mais c’est comme ça".

Hugues Aufray se sentait même en décalage avec la génération de Johnny et des yéyés : "Quand je suis entré chez 'Salut les copains', j’étais le plus vieux de tous les copains. J’avais 10 ans de plus qu’eux, la moyenne était aux alentours de 20 ans ! J’ai commencé très tard : à l’âge de 20 ans, je n’avais pas du tout l’intention d’être chanteur. C’était pas vraiment des copains".

L’icône du folk français n’avait d’ailleurs pas les mêmes aspirations que les jeunes stars de l’époque : "Ils fumaient beaucoup alors que je ne fumais pas, c’était déjà la génération qui avait commencé à picoler un peu quoi ! Et jeune. Sans parler aussi des drogues par la suite".

Celui qui compte revenir sur scène en Belgique nuance aussi sa relation avec Johnny Hallyday : "J’étais son copain mais je n’étais pas un copain comme les autres. Il fallait le suivre ! Je ne pouvais pas le suivre dans l’alcool, dans le vin, dans le whisky, dans la drogue…".

EMMANUEL DUNAND / AFP

La même chose avec Renaud et Coluche

L’auteur d’Adieu monsieur le professeur se sentait également moins en phase avec l’entourage de Renaud ou bien de Coluche.

"Il y avait toujours beaucoup de monde, et moi je n’étais pas là ou très rarement. En revanche, j’étais quelques fois seul avec lui pour dîner et là c’était tout à fait autre chose. J’étais pas là à ricaner, comme tous ceux qui étaient autour de Coluche, qui ricanaient à la moindre blague, même si c’était toujours très drôle ! Je n’ai jamais fait partie de la cour" révèle-t-il.

Sur le même sujet

11 avr. 2022 à 14:07
Temps de lecture1 min
08 avr. 2022 à 15:23
Temps de lecture4 min

Articles recommandés pour vous