RTBFPasser au contenu

Pop Culture

"House of Gucci": le film menacé par un procès des héritiers Gucci

"House of Gucci": le film menacé par un procès des héritiers Gucci
01 déc. 2021 à 13:412 min
Par Fanny Guéret


La famille héritière de la maison de mode italienne a déjà critiqué le film de Ridley Scott lorsque le projet était en route. Et maintenant que le film est sorti en salles, les héritiers signent une lettre dans laquelle ils menacent d’intenter une action en justice.

© Tous droits réservés

 

En salles depuis le 24 novembre, "House of Gucci" raconte les relations familiales mouvementées de l’emblématique maison italienne et avec elles, le fait divers qui a secoué l’Italie dans les années 1990 : l’assassinat de Maurizio Gucci (joué par Adam Driver), héritier de la maison, commandité par son ex-épouse Patrizia Reggiani (incarné par Lady Gaga).
Le film avait déjà été critiqué par Patrizia Gucci (cousine de Maurizio) qui dénonçait, au nom de sa famille, le fait "de voler l’identité de sa famille pour faire du profit au sein du système hollywoodien".

Et ce lundi 29 novembre, la famille héritière a transmis un courrier à l’agence de presse italienne Ansa dans lequel ils envisagent une action en justice contre le film de Ridley Scott. Ils accusent le réalisateur de dépeindre les membres de la famille comme des "hooligans, ignorants et insensibles au monde qui les entoure" et concluent que "c’est extrêmement douloureux, d’un point de vue humain, et c’est une insulte à l’héritage sur lequel la marque est construite. Gucci est une famille qui vit en honorant le travail de ses aïeuls, dont le souvenir ne mérite pas d’être perturbé pour monter un spectacle faux qui ne rend pas justice à ses protagonistes".

La lettre précise aussi que "les héritiers Gucci ont été particulièrement blessés par la description de Patrizia Reggiani, une femme condamnée pour avoir commandité le meurtre de Maurizio Gucci (présentée) comme une victime qui tente de survivre dans une culture d’entreprise masculine et machiste".

Alors les héritiers préviennent que "la famille Gucci se réserve le droit de prendre toute initiative pour protéger son nom et son image, ainsi que ceux de ses proches".

La maison Gucci avait été rachetée par le groupe français Kering en 1999, grand groupe de luxe fondé par le milliardaire François Pinault (et dirigé depuis 2005 par le fils, François-Henri, mari de Salma Hayek, celle-ci joue d’ailleurs le rôle de Giuseppina Auriemma, sorte de voyante complice du meurtre). Les héritiers d’Aldo Gucci ne sont donc plus impliqués dans la marque depuis bien longtemps.

 

 

 

Articles recommandés pour vous