RTBFPasser au contenu
Rechercher

Hôpitaux : un préavis de grève a été déposé en front commun pour le 17 juin

04 juin 2021 à 15:44Temps de lecture1 min
Par M. A.

Un préavis de grève a été déposé dans les hôpitaux en front commun (CNE, SETca et la CGSLB) pour le 17 juin.

Les syndicats expliquent que "la pandémie qui sévit depuis 15 mois a largement éprouvé le personnel des établissements hospitaliers". Et qu’ chaque fois, dès qu’une éclaircie est apparue, les impératifs économiques et médicaux ont maintenu une pression énorme sur le personnel pour "rattraper ce qui n’a pas pu être fait", voire "récupérer les recettes perdues lors du report des prestations".

Les syndicats rappellent qu’un montant de 400 millions d’euros a été dégagé à la suite du mouvement des Blouses Blanches, mais "quand on regarde aujourd’hui la part de ces moyens qui sont réellement affectés à des emplois de soutien dans les unités de soin, c’est vraiment très peu par rapport au budget libéré", nous dit Yves Hellendorf, secrétaire National Non Marchand à la CNE.

Le personnel était en attente de meilleures conditions de travail pour améliorer l’attractivité des métiers en milieu hospitalier, mais selon Yves Hellendorf, les directions sont passives et ne prennent pas à bras-le-corps la problématique. "Ils ne s’intéressent qu’à la situation financière des hôpitaux qui n’a pas été facile à cause du Covid. Mais si on veut s’en sortir, il faut passer par une revalorisation des fonctions et une amélioration des conditions de travail. Sans cela, on maintiendra la pénurie et on restera dans le cercle vicieux".

Parmi les revendications encore, le fait qu’après une troisième vague, le personnel à besoin de souffler, or "de nombreuses directions veulent retrouver rapidement une rentabilité économique via des programmes hyperchargés dans une série de services", expliquent les syndicats, qui ajoutent que d’autre part, les directions ne comptent pas engager des étudiants pendant les vacances.

Des promesses ont été faites, mais le ras-le-bol s’aggrave encore sur le terrain expliquent les syndicats qui estiment que "les directions hospitalières en sont largement responsables".

Sur le même sujet

Financement des hôpitaux : pourquoi le modèle actuel ne fonctionne-t-il pas ?

Grève dans les hôpitaux publics francophones: les infirmiers brûlent leurs diplômes de spécialisation

Belgique

Articles recommandés pour vous