Hôpitaux débordés : "L'Allemagne aidera la Belgique en cas de besoin"

CQFD

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

27 oct. 2020 à 19:01 - mise à jour 28 oct. 2020 à 11:26Temps de lecture2 min
Par Catherine Tonero

Aux prises avec le rebond épidémique, le gouvernement allemand qui doit faire face à la hausse des hospitalisations chez lui durcit les mesures, mais l’assure : l’Allemagne accueillera des patients belges en cas de besoin. Pour en parler sur le plateau de CQFD : l’ambassadeur d’Allemagne en Belgique, Martin Kotthaus.

Nous avons eu un peu de chance

L’Allemagne a été considérée comme relativement épargnée par la première vague, grâce à un système hospitalier particulièrement bien équipé, et des tests massifs. "Il semble que nous ayons eu un peu de chance", observe l’ambassadeur, "au début, ce sont en particulier les jeunes qui ont été touchés par le virus, et nous avons été capables de mobiliser très vite un système de testing et de tracing assez répandu. Chez nous, les gens plus âgés et vulnérables au virus ont été touchés plus tard. C’est pour cela qu’on a assez bien vécu la première vague, on a même pu offrir de l’aide aux pays voisins".

L’Allemagne compte à ce jour plus de 450.000 cas et 10.091 décès. "Ça a été un choc chez nous aussi, mais nous avons été moins lourdement frappés qu’ailleurs", avance encore Martin Kotthaus.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Une approche européenne

Dans ce pays, la santé est une compétence régionale et entre régions, des mesures restrictives parfois fort disparates ont été prises. L’ambassadeur s’en explique : "On a des Länder très différents, certains se composent d’une seule ville avec une population très dense : Berlin, Hambourg, Bremen, … Nous avons aussi des Länder assez vides, où il y a beaucoup plus d’espace. C’est pour cette raison qu’on a décidé de ne pas prendre les mêmes mesures aux mêmes endroits […] Ce sont aussi les Länder qui gèrent les hôpitaux, mais ce qui est vraiment important maintenant, je pense, c’est une approche européenne".

L’Allemagne est-elle prête à faire preuve de solidarité vis-à-vis de la Belgique ? "L’Allemagne a déjà prouvé durant la première vague qu’elle était prête à la solidarité. On a eu plus de 240 patients de France, des Pays-Bas, d’Italie traités en Allemagne", explique Martin Kotthaus en ajoutant : "et je suis sûr que l’Allemagne remontrera de la solidarité avec la Belgique ou d’autres pays qui en ont besoin".

L’Allemagne a déjà prouvé durant la première vague qu’elle était solidaire

CQFD

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce Qui Fait Débat, chaque jour à 18h20 sur La Première et à 20h35 sur La Trois. L’entièreté du débat à revoir ci-dessous :

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous