RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Hongrie: le PPE défend toujours Viktor Orban au Parlement européen

Entre Viktor Orban et le Parlement européen, c'est toujours l'incompréhension
02 juil. 2013 à 16:24 - mise à jour 02 juil. 2013 à 16:59Temps de lecture1 min
Par Belga News

C'était la quatrième fois depuis son retour au pouvoir en 2010 que M. Orban venait se défendre devant les eurodéputés, de plus en plus critiques. Plusieurs réformes constitutionnelles limitant les pouvoirs des juges ou des médias sont dénoncées, mais aussi le climat xénophobe et homophobe que son gouvernement est accusé d'entretenir. Une majorité composée de la gauche et des libéraux devrait voter demain/mercredi un rapport très critique.

Viktor Orban n'a pas mâché ses mots en ouverture des discussions. "Je ne me fais aucune illusion. Les socialistes, les libéraux et les verts voteront contre la Hongrie. Mais les amis de la Hongrie se lèveront pour prendre la défense de mon pays", a-t-il lancé.

"J'ai vécu le sort de l'Europe centrale", a-t-il poursuivi. "Nous savons ce que ça représente quand l'indépendance et la souveraineté d'un pays sont foulés aux pieds".

Tout au long du débat, les partisans de M. Orban ont émaillé leurs interventions de pareilles références à l'Union soviétique, ce qui a fait sortir de ses gonds l'écologiste Daniel Cohn-Bendit. "Quiconque affirme cela n'a rien compris à l'Histoire du continent", s'est-il écrié.

Graves dérives anti-démocratiques

Pour le chef du groupe libéral, Guy Verhofstadt, le gouvernement Orban est en train de créer une "démocrature". Le rapport de la commission de Venise, un organe indépendant du Conseil de l'Europe, atteste des graves dérives anti-démocratiques, a-t-il dit.

"Nous ne nous en prenons pas à la Hongrie. C'est l'inverse qui est vrai. Ce que nous défendons ici c'est la démocratie hongroise et l'intérêt des citoyens hongrois", a ajouté Guy Verhofstadt.


Belga

Sur le même sujet

Hongrie: le Premier ministre Viktor Orban prête serment

Monde

Hongrie: le populiste Viktor Orban grand favori des élections

Monde