Hongrie: 100 000 manifestants contre contre la "taxe internet"

Hongrie: 100 000 manifestants à Budapest contre contre la "taxe internet"

© Tous droits réservés

28 oct. 2014 à 22:38Temps de lecture1 min
Par Belga News

Dimanche soir, 10 000 personnes avaient déjà manifesté pour exiger le retrait d’un projet de taxe gouvernemental sur les transferts de données internet. La mesure est notamment jugée antidémocratique par ses détracteurs.

Comme dimanche, la manifestation de ce mardi avait été organisée via Facebook.

Une vidéo en accéléré montre le foule des manifestants agitant leurs smartphones traversant le pont Elisabeth de Buda à Pest, dans ce qui est considéré comme une des plus grandes manifestation à s'être déroulée dans la capitale hongroise depuis un siècle.

Így megy át 100 ezer ember az Erzsébet-hídon a netadó ellen tiltakozva.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Nous ne permettrons pas ça", chantait une foule de tous âges et de tous horizons, réunie pour la deuxième fois en trois jours dans les rues de la capitale hongroise malgré une température hivernale.

Le gouvernement conservateur de Viktor Orban veut taxer les téléchargements à hauteur de 150 forints (0,50 euro) par gigaoctet.

Devant le tollé, la future taxe en discussion au parlement pourrait toutefois se voir plafonnée à 2 euros par mois.

La Commission européenne a durement critiqué le projet, dont les opposants hongrois pensent qu'il vise à restreindre les libertés.

"La taxe internet est un symbole de l'autocratie du gouvernement", a lancé mardi aux manifestants Zsolt Varady, le chef d'un réseau social hongrois.

La foule lui a répondu aux cris de "Orban dehors."

Selon Balazs Gulyas, l'un des organisateurs de cette mobilisation née sur Facebook, le projet remet en cause "le droit d'être informé".

En fin de soirée, un groupe de quelque 2000 personnes s'est rassemblé devant le Parlement, criant "Europe!" et tentant d'introduire le drapeau de l'Union européenne dans le bâtiment, où ce symbole n'est plus hissé aux côtés du drapeau hongrois suite à une décision du gouvernement Orban. Ils ont applaudi quand une personne a ouvert de l'intérieur une fenêtre donnant sur la place et a brandi la bannière de l'UE. Le groupe s'est alors dispersé.

Des manifestations ont eu lieu dans huit autres villes hongroises mardi soir. Les organisateurs ont donné rendez-vous aux manifestants au plus tard le 17 novembre, jour où le Parlement doit se prononcer sur le projet.


Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Orban se prend les pieds dans le tapis, l'Union européenne se réjouit

EuranetPlus

Articles recommandés pour vous