RTBFPasser au contenu

Mode

H&M expérimente un service de location de vêtements

Le magasin H&M Mitte Garten, à Berlin, propose un service de location de vêtements.
25 oct. 2021 à 07:002 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Le géant suédois poursuit ses engagements en faveur d’une mode plus responsable en s’appuyant sur les nouvelles technologies.

Même si la location de vêtements pourrait en fait être pire pour l'environnement que l'achat raisonné ou l'upcycling, l'effort est salué par beaucoup de clients... En partenariat avec l’entreprise spécialisée dans la mode circulaire Lablaco, H&M expérimente dans l’un de ses magasins berlinois un service de location entièrement basé sur la blockchain, permettant de tracer le parcours de chaque article.
 

12 pièces à louer en un clic en magasin

Quel est le point commun entre la blockchain, cette technologie ultra sécurisée qui permet de stocker, de transmettre et surtout de conserver ad vitam æternam des données, et la mode écoresponsable ? A priori, aucun. Pourtant, la première pourrait rapidement se mettre au service de la seconde pour offrir plus de transparence aux consommateurs.

C’est ce point qui intéresse actuellement l’enseigne de prêt-à-porter H&M, qui s’est associée à Lablaco et sa plateforme de mode circulaire SPIN, pour tester un nouveau service de location de vêtements.

Jusqu’à la fin de l’année, les clients d’un magasin berlinois peuvent réserver et payer via leur smartphone l’une des douze pièces de la collection proposées pour ce test.

Ils peuvent la conserver pendant une période allant de 5 jours à 3 semaines, avant de la retourner. L’article est alors vérifié, nettoyé, puis remis en location pour d’autres clients.

Transparence et traçabilité grâce à la technologie blockchain

Jusqu’ici, rien de neuf sous le soleil, c’est le propre de la plupart des services de location de vêtements… Si ce n’est que l’intégralité des informations relatives à ces locations successives est stockée sur la blockchain via SPIN by Lablaco.

En pratique, les clients du magasin peuvent scanner les étiquettes d’entretien des vêtements loués à l’aide d’un smartphone pour en découvrir l’histoire ou plus exactement les différents parcours effectués par les articles.

Le tout offre une transparence totale sur les vêtements de la collection, le parcours des pièces étant figé sur la blockchain.

Autre possibilité, plus ludique encore, les clients pourront eux-mêmes ajouter des informations sur ladite blockchain en téléchargeant, par exemple, les looks réalisés à partir de chaque pièce.

Pour le moment, le service de location n’est proposé que dans ce magasin berlinois mais il pourrait s’étendre à d’autres boutiques de l’enseigne.

H&M n’en est pas à son coup d’essai en matière d’innovation en faveur d’une mode plus responsable. En octobre 2020, le géant suédois a présenté Looop, qualifié de "premier système de recyclage en magasin au monde", niché dans sa boutique de Stockholm. Looop offre la possibilité aux clients de transformer leurs vêtements usés en articles flambant neufs, sans eau ni teinture, en direct du magasin.

Sur le même sujet

26 oct. 2021 à 07:00
1 min
09 juil. 2021 à 08:00
1 min

Articles recommandés pour vous