Remco gagne la Vuelta

"Historique", "Roi d’Espagne et des Belges", "Demain lui appartient" : la presse étrangère unanime après la victoire de Remco Evenepoel

Remco Evenepoel, vainqueur de la Vuelta.

© © Tous droits réservés

Il l’a fait. Quarante-quatre ans après Johan De Muynck, dernier Belge à avoir remporté un grand tour (Le Giro en 1978), Remco Evenepoel s’est imposé avec brio sur la Vuelta. Au lendemain de cette victoire historique, la presse européenne a rendu hommage au phénomène belge.

"La confirmation" en Espagne

"Evenepoel devient grand", a titré As, quotidien espagnol. "En remportant son premier grand tour, nous avons eu la confirmation de ce qu’Evenepoel pouvait faire en trois semaines de course". "Le Belge doit maintenant envisager de participer à la prochaine grande épreuve : le Tour de France", a ajouté le journal.

De son côté, Marca, grand quotidien sportif madrilène, s’est contenté d’un titre élogieux pour saluer la victoire du coureur de 22 ans : "Evenepoel, le phénomène qui remporte la Vuelta". Et pour une fois, Catalans et Madrilènes se rejoignent, comme en témoignent les propos de Mundo Deportivo, qui ne tarit pas d’éloges sur Remco. "Il a atteint une nouvelle dimension dans le cyclisme".

"La Belgique de retour au sommet du cyclisme mondial" en France

Nos voisins français ont mis les petits plats dans les grands pour célébrer le succès de Remco Evenepoel sur le Tour d’Espagne. "Demain lui appartient", "Sans trembler" : l’Équipe, quotidien français, est sous le charme du Belge. "Evenepoel a prouvé qu’il avait tout d’un grand en remportant la Vuelta. Pendant trois semaines, il a été le grand patron de ce Tour d’Espagne. Il a su réaliser ce que beaucoup ne le croyaient pas capable d’accomplir sur une course de trois semaines, après un échec sur le Giro l’an passé et à un âge où il est encore question d’apprendre".

Toujours en France, Eurosport a multiplié les analyses détaillées, saluant le retour de la Belgique au sommet du cyclisme mondial : "Merckx n’est plus là mais la nouvelle génération belge est tout aussi "cannibale"". "Remco : roi d’Espagne et des Belges, la Belgique a fini d’attendre", peut-on encore lire sur le site internet.

Le média est également revenu sur la carrière du prodige belge : "Arrivé dans le monde professionnel en 2019, auréolé d’un titre de champion du monde junior et d’un statut de prodige, Remco Evenepoel n’a cessé depuis de briser tous les écueils le concernant, de ses possibles limites sur les gros pourcentages à sa capacité à tenir trois semaines. Le tout grâce à un travail acharné".

Aux Pays-Bas, Algemeen Degblad s’est montré bref et a finalement parfaitement résumé la performance de Remco Evenepoel : "Historique".

21 étape : Las Rozas > Madrid : Victoire de Molano. Evenepoel met fin à 44 ans d’attente et remporte le classement général !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Remco Evenepoel peut-il remporter un jour le Tour de France ?

Le 8/9

Articles recommandés pour vous