RTBFPasser au contenu

Matin Première

Histoire des présidentielles françaises : 2012, "Moi, Président de la République"

L'oeil Présidentiel

2012, "Moi, Président de la République"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est l’élection qui éclipse toutes les autres : la présidentielle française aura lieu les 10 et 24 avril 2022. On saura alors si Emmanuel Macron rempile pour un second mandat ou si l’Élysée trouvera un neuvième locataire. Car jusqu’ici huit présidents de la République se sont succédé depuis qu’a été instaurée l’élection du président au suffrage universel.

Des meetings vibrants comme celui de Villepinte où 50 000 personnes étaient réunies autour de Nicolas Sarkozy et dont on sait aujourd’hui qu’il a coûté un pont et contribué au dépassement des comptes de campagne qui lui a d’ailleurs valu récemment une condamnation à de la prison ferme… Mais pour comprendre la présidentielle de 2012 il faut remonter un an en arrière : 15 mai 2011, une nouvelle qui stupéfie les Français. L’image du directeur du FMI, Dominique Strauss Kahn, menotté va faire le tour du monde. Elle élimine de la course celui qui s’apprêtait à défier le président Nicolas Sarkozy et qui faisait figure de grand favori. Il sera poursuivi de proxénétisme et même s’il sera acquitté cela ruinera définitivement sa réputation.

Quoi qu’il en soit, le parti socialiste doit trouver un autre candidat et va pour cela organiser des primaires citoyennes, ouvertes à tous et pas seulement aux militants et c’est François Hollande qui s’impose, lui qu’Arnaud Montebourg avait cruellement baptisé Flanby en référence à son côté un peu flasque . Sera-t-il à la hauteur face à Sarkozy ?

Hollande contre la finance et contre Sarko le président sortant, ce sera le duel du second tour

Et il sera extrêmement tendu parce que Sarko, au fond, n’admet pas l’idée d’être battu par un Hollande dont il ne pensait faire qu’une bouchée. Son agacement est perceptible durant tout le débat.

Mais le grand moment à retenir, c'est lors du débat débat d'entre deux tours avec la fameuse anaphore de François Hollande. Anaphore, une figure de style qui consiste à commencer des phrases de la même manière : "Moi, président de la République..." 

Le 6 mai 2012, François Hollande revient avec 51,6 % des voix, le septième président de la République.  

Et de son investiture on retiendra l’image du nouveau président trempé comme un canard sous une pluie battante ; en fin d’après-midi il prend l’avion pour Berlin mais il doit faire demi-tour parce que frappé par la foudre. Et on se dit alors que la présidence de François Hollande sera tout sauf un fleuve tranquille.

 

Sur le même sujet

09 avr. 2022 à 20:14
6 min
08 avr. 2022 à 06:00
7 min

Articles recommandés pour vous