RTBFPasser au contenu

Matin Première

Histoire des présidentielles françaises : 1981, Mitterrand prend sa revanche sur Giscard

L'oeil présidentiel

1981: le suffrage universel

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est l’élection qui éclipse toutes les autres : la présidentielle française aura lieu les 10 et 24 avril 2022. On saura alors si Emmanuel Macron rempile pour un second mandat ou si l’Elysee trouvera un neuvième locataire. Car jusqu’ici huit présidents de la République se sont succédés depuis qu’a été instaurée l’élection du président au suffrage universel.

Sept ans plus tôt, François Mitterrand avait raté l’Elysée pour 425.000 voix. Autant dire que la confrontation entre les deux mêmes finalistes le 10 mai 1981 avait des allures de match retour. Avec plus de tensions et autant de suspense.

Cette fois, François Mitterrand n’est pas le candidat de toute la gauche mais au premier tour, il devance de 10% le communiste Georges Marchais.

A droite, le président sortant doit faire face à une candidature gaulliste, celle de Jacques Chirac. Au premier tour, Giscard vire en tête et devance également de 10% l’autre candidat de droite.

Dans cette confrontation gauche-droite, tout dépendra du report des voix. Et dans un scrutin aussi serré, les détails peuvent faire la différence. Notamment lors du fameux débat d’entre deux tours. En 1974, Giscard avait fait mouche en décochant son fameux "monopole du cœur" à Mitterrand. Sept ans plus tard, le candidat socialiste prend sa revanche avec "Je n’aime pas beaucoup ces manières : je ne suis pas votre élève !"

Le 10 mai 1981, la troisième fois est la bonne pour Mitterrand : deuxième en 1965 et en 1974, il devient le quatrième président élu au suffrage universel. A près de 65 ans, Mitterrand a l’avenir devant lui tandis qu’à 55 ans, Giscard ne jouera plus jamais les premiers rôles…

Sur le même sujet

05 avr. 2022 à 06:30
7 min
08 févr. 2022 à 15:23
7 min

Articles recommandés pour vous