RTBFPasser au contenu

Matin Première

Histoire des présidentielles françaises : 1974, un duel à suspense

L'oeil présidentiel

1974, c'était serré

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est l’élection qui éclipse toutes les autres : la présidentielle française aura lieu les 10 et 24 avril 2022. On saura alors si Emmanuel Macron rempile pour un second mandat ou si l’Elysee trouvera un neuvième locataire. Car jusqu’ici huit présidents de la République se sont succédés depuis qu’a été instauré l’élection du président au suffrage universel.

2 avril 1974 : Les Français apprennent la mort de leur président Georges Pompidou dont on leur avait caché la longue maladie. A droite il y a le candidat gaulliste Jacques Chaban-Delmas et surtout un quadragénaire qui choisit de faire campagne au centre, Valéry Giscard d’Estaing. Il a face à lui le candidat du " programme commun " qui rassemble toute la gauche, socialistes et communistes : François Mitterrand.

Mitterrand-Giscard, c’est un duel qui entre dans l’Histoire, et le H majuscule n’est pas galvaudé. La gauche y croit dur comme fer, persuadée de tenir sa première victoire depuis le Front populaire. Mais face à Mitterrand, Giscard parvient à rassembler toute la droite : les deux candidats comprennent que l’élection se jouera au centre, chez les indécis. Giscard l’emportera au bout du suspense sur le fil : 50,8% des voix…

Pour la première fois, les deux finalistes se sont affrontés dans un débat télévisé lors de l’entre-deux-tours. La phrase de Giscard est entré dans la légende : " Vous n’avez pas, Monsieur Mitterrand, le monopole du cœur "…

Sur le même sujet

05 avr. 2022 à 06:30
7 min
14 févr. 2022 à 11:34
7 min

Articles recommandés pour vous