Musique - Festivals

Hide & Seek Festival : des concerts accessibles à tous dans un temple maçonnique ou à la Banque nationale

Le Grand Orient de Belgique ouvrira les portes du temple bleu de la rue de Laeken
13 juil. 2022 à 10:05 - mise à jour 19 août 2022 à 09:36Temps de lecture1 min
Par Sébastien Cools

Le festival "Hide & Seek", consacré aux musiques traditionnelles et organisé dans des lieux insolites à Bruxelles, se déroulera du dimanche 21 au samedi 27 août dans différents endroits de la capitale. 

Cette édition 2022 accueillera des artistes originaires d'Estonie, de Tunisie, d'Iran, de Cuba, des Comores et du Ghana. Chacun d'eux se produira deux fois par soirée.

Parmi les sept lieux dénichés cette année par l'équipe de l'asbl Muziekpublique figurent la maison Autrique, conçue par l'architecte Victor Horta, à Schaerbeek, l'ancienne imprimerie de billets de la Banque nationale de Belgique (BNB), dans le centre de Bruxelles, ou le temple bleu de la rue de Laeken. Le mélomane curieux pourra aussi prendre place dans une salle d'escalade à Auderghem ou une fabrique de savons à Laeken. Certains concerts peuvent être combinés avec une visite guidée du quartier ou un repas.

La multi-instrumentiste Nawal

Avec ce festival lancé en 2016, Muziekpublique, association active à l'année dans les concerts et les cours de musique traditionnelle, sort de ses murs du Théâtre Molière à Ixelles, à la conquête d'un public plus large, nous a expliqué mardi Morgane Mathieu. Le concert de la musicienne franco-comorienne Nawal, "qui chante toutes les beautés de différentes religions", accueillie dans le temple franc-maçon, antre de la libre-pensée plutôt réservé habituellement aux hommes, "est assez symbolique de notre événement", pour le lien recherché entre les lieux et les artistes, pointe la responsable de la communication.

Les places -limitées- sont disponibles au tarif de 15 euros en prévente via le site muziekpublique.be

Articles recommandés pour vous