RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ce samedi 7 mai 2022, les invité.e.s de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ÉCLAIREURS sont Fanny Boeraeve, Chargée de recherches FNRS, spécialiste de l’agroécologie et des services écosystémiques, lauréate du Hera Doctoral Thesis Award  2022 & Pierre Walckiers, master en droit (ULB) et en Philosophie (UCLouvain), lauréat du Hera Awards Sustainable Law 2022 et nominé pour le Hera Awards Sustainable Democracy 2022.

DIFFUSION : samedi 7 mai 2022 à 17h08’et dimanche 8 mai 2022 à 23h08’.

Fanny Boeraeve

Fanny Boeraeve est écologue et Docteure en Sciences agronomiques, spécialisée dans l’agroécologie (application de l’écologie aux systèmes agricoles) et les services écosystémiques. Dans ses activités de recherches, elle mobilise les méthodes qualitatives (sociales) et quantitatives (biophysiques). Elle est lauréate du Hera " Doctoral Thesis Award " 2022.

Fanny Boeraeve a étudié la biologie environnementale à l’Université d'Utrecht, après un bachelier en sciences biologiques à l’UCLouvain. Elle a ensuite obtenu le Certificat interuniversitaire en Agroécologie et transition vers des systèmes alimentaires durables. Fanny est également co-auteure de l’évaluation de la biodiversité et les services écosystémiques de l’Europe et l’Asie Centrale menée par la Plateforme Intergouvernementale pour la Biodiversité et les Services Ecosystémiques " IPBES " et a suivi par ce biais une formation sur l’interface Sciences-Politique. Consultez ici le rapport.

En 2018, elle a obtenu son doctorat en Sciences agronomiques et Ingénierie biologique à Gembloux Agro-Bio Tech (équipe Biodiversité et Paysages) avec une thèse intitulée " Comment l’évaluation intégrée des services écosystémiques peut-elle aider à comprendre la transition agro écologique ? ", pour laquelle elle obtient le prix Hera " Doctoral Thesis Award ".

Hera Awards

Dans ce travail, elle appliqué et analysé une grille d’évaluation alternative aux indicateurs de rendement, principalement utilisés dans l’évaluation des systèmes agricoles. Elle a considéré des critères environnementaux et sociaux pour évaluer le Réseau des Fermes Novatrices. Ce réseau hennuyer d’agriculteurs s’est lancé, depuis une dizaine d’années, dans le développement de techniques agroécologiques pour retrouver autonomie et résilience au sein de leurs fermes. Cette grille d’évaluation lui a permis de constater que l’agroécologie " restaure une plus grande diversité de services systémiques (résilience à l’érosion, diminution des ravageurs, activité microbienne intense…) et rencontre davantage les valeurs et attentes sociales que les systèmes conventionnels ". Suite à l’application de cette grille d’évaluation innovante, Fanny mène ensuite une évaluation réflexive sur le processus de mise en œuvre de celle-ci et partage ses expériences sous forme de recommandations pour les futures recherches participatives et multidisciplinaires.

Ensuite, toujours à Gembloux Agro-Bio Tech, Fanny a participé à un projet financé par le SPW sur le développement participatif d’une méthodologie de cartographie des réseaux écologiques en Wallonie. Elle est maintenant Chargée de recherches FRNS et poursuit un post-doctorat à Gembloux Agro Bio-Tech -ULiège où elle étudie comment les pratiques agroécologiques peuvent promouvoir une agrobiodiversité fonctionnelle pourvoyeuse de services écosystémiques. Plus précisément, elle recense des populations de carabes (coléoptères) et mesure les services de régulation rendus par eux, tels que la régulation des graines d’adventices, des pucerons et des limaces.

Fanny Boeraeve a été Maître-Assistante à la Haute Ecole Charlemagne (ISIa), est également experte chez FarmForGood, le réseau de fermes en transition agroécologique, et a été membre du groupe d’experts de GxABT pour le soutien à l’élaboration du Plan stratégique pour la PAC 2021-2027. Elle est aussi membre du BEES (Belgian Ecosystem and Society community) qui vise à connecter différents acteurs sociétaux impliqués dans la recherche, la pratique ou l’élaboration de politiques en lien avec les services écosystémiques.

Consultez les publications de Fanny Boeraeve sur Research Gate ou sur le référentiel ULiège.

Pierre Walckiers

Pierre Walckiers a été diplômé en 2021 d’un Master en Droit à l’Université libre de Bruxelles et d’un Master en Philosophie à l’UCLouvain.  Il est lauréat du HERA Award Sustainable Law 2022. Il poursuit actuellement sa formation avec un Master en études européennes interdisciplinaires au Collège d’Europe à Natolin en Pologne et anticipe un projet de doctorat.

À partir d’une clé de lecture interdisciplinaire, Pierre s’intéresse aux représentations sociales de la nature et aux discours scientifiques (établissant une représentation de la nature) dans les sphères juridiques et politiques. Lauréat du Hera Award Sustainable Law, Pierre Walckiers a présenté un mémoire qui propose un " droit des relations entre humains et non-humains " pour offrir une alternative aux " droits de la nature " (qui imposent une représentation de la nature occidentale dans le droit de l’environnement). Il souhaite ainsi dépasser la définition ontologique de la nature séparée de la culture, au profit d’une définition de notre relation à l’environnement. Il a ensuite appliqué ce prisme juridique à la loi néo-zélandaise " Te Awa Tupua " qui protège, non pas la nature en soi, mais le " tout indivisible " reliant ainsi un ensemble écologique humain et non-humain.

Hera Awards

Cliquez ici pour lire le mémoire de Pierre intitulé " Des " droits de la nature " aux " droits des relations entre humains et non-humains " ? Regards croisés et perspectives pour sortir d’une approche anthropocentrée du droit de l’environnement ".

Gravure de Chloé Mauyt , @c_mauyt, étudiante en master 2 à La Cambre (section gravure image imprimée), issue d’une étude « Comment retranscrire le souvenir en image imprimée », qui illustre le travail en droit de Pierre Walckiers , en l’occurrence l’entre
Gravure de Chloé Mauyt , @c_mauyt, étudiante en master 2 à La Cambre (section gravure image imprimée), issue d’une étude « Comment retranscrire le souvenir en image imprimée », qui illustre le travail en droit de Pierre Walckiers , en l’occurrence l’entre © Chloé Mauyt

Pierre Walckiers était également nominé cette année au Hera Award Sustainable Democracy, ceci pour son mémoire de Master en Philosophie sur le rôle des sciences en droit. Il a ainsi analysé l’utilisation d’arguments scientifiques comme justification dans les sphères politiques et juridiques. " En mobilisant la distinction kantienne entre les " faits " et " valeurs " pour se prétendre neutre et objectifs, des discours scientifiques peuvent être intégrés dans les sphères politiques et juridiques sans être soumis au débat contradictoire politique ou subjectif ". 

Cliquez ici pour consulter son mémoire intitulé " Les discours scientifiques comme argument d’autorité ? Quelle place en politique et en droit ? ".

Ces deux propositions, droits des relations et relations entre droit et sciences, seront au cœur de son futur projet de doctorat.

Pierre Walckiers a participé à la simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe (SPECQUE) en tant que Chef de la délégation ULB et administrateur en charge du suivi académique. Il a aussi effectué un stage de recherche à l’Equality Law Clinic de l’ULB où il a collaboré à la rédaction d’un rapport pour la commission d’évaluation de la législation fédérale relative à la lutte contre les discriminations sur l’utilisation des marchés publics et des subsides pour promouvoir et défendre l’égalité et la non-discrimination.

HERA Awards

Hera Awards

HERA (Higher Education & Research Awards for Future Generations) est un programme de prix d'excellence initié par la Fondation pour les Générations Futures en 2010. L’objectif des HERA Awards est de soutenir les étudiant·e·s et chercheur·euse·s qui intègrent une approche transversale (à 360°) propre au développement durable dans leurs thèses de doctorat ou mémoires de master pour inspirer l'ensemble de la communauté académique.

Le premier prix récompense une thèse de doctorat toutes disciplines confondues. Un prix spécial récompense une thèse de doctorat, toutes disciplines confondues, traitant d’un enjeu de développement durable pertinent pour Bruxelles. Les 10 autres prix récompensent des mémoires de master dans les champs suivants : Architecture, Santé, Systèmes alimentaires, Finance, Économie, Design, Technologies de l’information, Ingénierie, Droit et Démocratie.
La cérémonie de remise de prix aura lieu le 10 mai 2022 dès 18h à l’UNamur. 

Les 24 primés ont participé (du 19 avril au 6 mai) à 6 webinaires thématiques, accessibles sur ce lien.

Sur le même sujet

14 mai 2022 à 16:00
Temps de lecture4 min

Articles recommandés pour vous