RTBFPasser au contenu
Rechercher

Hep Taxi

Hep Taxi ! : Asia Argento signe son retour au grand écran cette année

Asia Argento dans le taxi de Jérôme Colin, ce 27 mars sur La Trois !
26 mars 2022 à 07:00 - mise à jour 26 mars 2022 à 09:27Temps de lecture3 min
Par Xavier Marini

Ce dimanche 27 mars à 20h40 sur La Trois, Jérôme Colin reçoit Asia Argento dans Hep Taxi ! De passage en Belgique pour la sortie de Sans Soleil, premier long-métrage de la réalisatrice turque Banu Akseki, l’actrice italienne revient sur sa vie professionnelle et privée, une vie qui ne lui a pas toujours fait de cadeaux… Portrait d’une femme courageuse au franc-parler exemplaire.

Née en 1975 à Rome, la petite Asia commence sa carrière d’actrice à l’âge de 9 ans avec un téléfilm italien réalisé par Sergio Citti. Et dès cet instant, elle sait qu’elle veut être actrice. Elle veut avoir des rôles, elle en est persuadée. Elle passe du petit au grand écran avec Lamberto Bava, dans Démons 2, à l’âge de 12 ans.

Ensuite, parmi ses succès en tant qu’actrice, il y a bien sûr des films réalisés par son père Dario Argento, le maître du giallo, qui lui propose le premier rôle de son film Trauma, en 1993. C’était d’autant plus particulier à vivre car, alors âgée de 16 ans, c’est l’occasion de se rapprocher de son père. En effet, comme elle l’explique dans son autobiographie Anatomie d’un cœur sauvage parue en 2021 chez Hors Colllection, elle n’a pas vraiment eu une enfance de tout repos, passée auprès d’un père relativement absent et d’une mère violente qui souffrait d’alcoolisme.

" Quand j’ai commencé à travailler au cinéma et avec lui, à 16 ans, notre relation est devenue une relation de compagnons de travail. Ça a aidé notre relation. […] J’avais peur de ne pas le rendre orgueilleux de moi. "

Après avoir acquis une certaine notoriété en Italie, sa carrière prend un tournant international en 2002 avec des films comme xXx de Rob Cohen (2002), Last Days de Gus Van Sant (2005) ou encore Marie-Antoinette de Sofia Coppola (2006). Parallèlement à cela, elle commence aussi à réaliser et écrire ses propres films, par exemple Scarlet Diva (2000) ou Le livre de Jérémie (2004). Elle prend ce rôle de réalisatrice très à cœur et avec beaucoup d’humilité.

En somme, tout semble se passer pour le mieux professionnellement parlant. Mais une trame de fond plus sombre se dissimule dans le milieu du cinéma, et elle décide d’élever sa voix face à l’injustice…

Asia Argento : figure de proue du #MeToo

Beaucoup de monde dans le métier le savaient ou s’en doutaient un peu. Lorsque les journalistes du New Yorker lui disent qu’elle n’est pas la seule, elle décide de révéler publiquement et en son nom qu’elle a été violée par le producteur hollywoodien Harvey Weinstein à Cannes, en 1997. Fait qu’elle rappelle dans son discours coup de poing lors de la remise du prix d’interprétation féminine à la cérémonie de clôture du festival de Cannes 2018. Elle n’avait pas spécialement envie d’en parler car c’était évidemment horrible pour elle et elle considère encore aujourd’hui cette prise de parole comme un acte un peu kamikaze.

" Je l’ai fait pour ma fille. […] Je l’ai fait pour les autres parce que le journaliste m’a dit qu’il y avait d’autres femmes. Je lui ai dit : raconte-lui mon histoire. Dis-lui mon nom. Et dis-lui que moi, je sortirai de l’anonymat. "

Asia Argento : et la suite ?

Après une période compliquée dans sa vie privée, Asia s’est relevée et ne s’avoue pas vaincue par la vie. Elle compte rester actrice en se fiant aux hasards de l'existence et aux projets que les réalisateurs lui confient. Elle est actuellement à l’affiche de Sans Soleil, premier film de sa réalisatrice turque basée à Bruxelles, Banu Akseki. Elle y interprète une mère de famille qui souffre d’une étrange maladie dont le seul remède se trouverait dans l’addiction, jusqu’au point de non-retour. Son fils de 5 ans est alors adopté par un couple aisé et 10 ans plus tard, alors que des éruptions solaires affectent la Terre, l’adolescent interprété par Louka Minnella voit resurgir une femme qui ressemble à sa mère biologique… Il part à la quête de cet amour disparu.

Loading...

Asia Argento est donc de passage chez nous pour présenter ce film ainsi que pour tourner dans un autre film qui compte également la présence de Joey Starr au casting : La saveur de la mort, réalisé par Jean-Luc Herbulot dont c’est le 4ème long-métrage. Elle apprécie somme toute assez bien la Belgique et est même déjà allée à Blankenberge ! On la verra également dans deux autres projets cette année : Seule de Jérôme Dassier et Dark Glasses de son père Dario Argento.

Asia Argento vous donne rendez-vous dans Hep Taxi ! ce dimanche 27 mars à 20h40 sur La Trois !

Articles recommandés pour vous