Hep Taxi

Hep taxi : Amadou et Mariam, le couple aveugle du Mali qui force le respect

Amadou et Mariam dans Hep Taxi à l’occasion de leur concert au Festival des Solidarités, le 28 août 2022 à Namur.

© Hep Taxi

25 sept. 2022 à 17:14Temps de lecture3 min
Par Laure Verheye

Frappé de cécité en pleine fleur de la jeunesse, les musiciens Amadou et Mariam ont pris en main leur destin. Devenu des stars mondiales de la world music, le duo écume sans relâche les festivals avec une insatiable joie de vivre. Hep Taxi les a rencontrés.

Un jour à Barcelone, le lendemain à Amsterdam. Un soir à New-York, l’autre à Oslo ou encore Zagreb, Sydney, Budapest… Amadou et Mariam ont fait cinq fois le tour du monde grâce à leur musique. Leurs concerts se succèdent sans répit sans même avoir produit de nouvel album depuis La Confusion en 2017. Rien ne prédisait un tel succès planétaire tant les artistes maliens ont dû surmonter une série d’obstacles liés à leur cécité.

Amadou et Mariam, de la lumière aux ténèbres

Ni l’un ni l’autre sont nés aveugles. Amadou Bagayogo a perdu la vue à 16 ans, victime d’une cataracte congénitale. " Au début, c’était pas trop aigu. Ça m’a permis de faire des études, de jouer au ballon avec les autres " se souvient-il. L’opération s’est révélée être un fiasco. Pour Mariam Doumbia, c’est une rougeole mal soignée, à l’âge de 5 ans, qui altère sa vision. " A l’époque, il n’y avait pas de vaccin, de médicaments " dit-elle. Pour rappel, dans les années 60, pratiquer la médecine en Afrique est un défi quotidien. Aujourd’hui, encore.

La musique, faire-valoir libératoire d’Amadou et Mariam

Dès ses 6 ans, Mariam se produit comme chanteuse dans les mariages. Amadou, précoce lui aussi, découvre, le tam-tam alors qu’il n’est qu’un bambin. Puis ce sera l’harmonica et la flûte jusqu’à ses 14 ans où la guitare les supplante. Celui qui se rêve en David Gilmour africain et que l’on surnomme Jimi Hendrix pour sa dextérité officie déjà dans de nombreux orchestres maliens. A 20 ans, Amadou rejoint le plus prestigieux d’entre eux, Les Ambassadeurs du Motel dont le chanteur n’est autre que Salif Keita.

Entre-temps à Bamako, une structure pour les aveugles voit enfin le jour en 1973. Mariam y enseigne le chant et le braille. A mille lieues d’imaginer y rencontrer la femme de sa vie, Amadou intègre l’institut sans grande conviction. Et pour cause, " je gagnais déjà ma vie comme musicien " explique Amadou. L’Eclipse Orchestra, le groupe musical du centre va consolider leur lien. " Les gens trouvaient qu’il y avait beaucoup d’harmonie entre elle et moi, Qu’on faisait un beau couple " dit Amadou.

Amadou et Mariam, un couple de musiciens prédestiné au succès.

L’idée du mariage fit son chemin au grand dam de leurs familles respectives. Que ces deux non-voyants s’unissent malgré leurs handicaps représentait un gouffre d’inquiétude. C’était sans compter sur la détermination des amoureux. Lesquels ont débuté en parallèle leur carrière musicale commune en 1980. Artistes reconnus au Mali, le couple s’est exilé à Abidjan où l’attendait une vague d’engouement impressionnante.

Après la conquête de l’Afrique de l’Ouest, Amadou et Mariam mettent le cap sur Paris. Ils sont repérés dans un boui-boui africain et signés chez Polydor. Leur tube, Je pense à toi mon amour ma chérie, boosté par Radio Nova les conduits aux Transmusicales de Rennes. Succès d’estime. Et coup d’envoi de leur carrière française qui prendra un envol international, en 2005, sous la houlette de Manu Chao, producteur de leur album Un dimanche à Bamako. Disque récompensé par une Victoire de la musique, section world music. Leur seconde Victoire sacrera en 2012, leur album, Folia auquel a participé Bertrand Cantat.

Le couple malien enchaînera avec l’hymne officiel de la Coupe du Monde de foot en Allemagne suivie de celle d’Afrique du Sud en 2010. Entre les deux événements prestigieux, Amadou et Mariam collaborent avec le génial Darmon Albarn qui produit leur sixième album, Welcome to Mali sur lequel on retrouve Sabali, l’un des grands hits de l’année 2008. Après quoi, ils font les premières parties de Coldplay aux Etats-Unis ou encore jouent devant Barack Obama à Oslo lors de la remise de son Prix Nobel de la paix.

Amadou et Mariam, artisans de la paix et de la solidarité

Ambassadeur de projets solidaires contre la faim dans le monde et détracteurs des régimes politiques africains corrompus. Amadou et Mariam dénoncent à travers leurs chansons, l’injustice et l’hypocrisie. Tout en rendant hommage aux plaisirs de la vie, aux petits riens qui embellissent le quotidien. Le tout sur des rythmes festifs et métissés mariant les sons traditionnels africains au blues, rock, funk anglo-saxon.

Leur parcours rime avec fierté et courage. Par leur popularité, Amadou et Mariam ont déjoué les jugements arbitraires qui condamnaient les aveugles à une existence de mendicité au Mali. " Dans un premier temps, il faut accepter son handicap. Essayer de faire quelque chose pour toujours se rendre utile. Travailler pour se hisser au rang des autres. Surtout ne pas se décourager. Il ne faut pas en vouloir aux autres. Restez humble parce que le destin, il est comme ça " résume Amadou, sage parmi les sages.

Retrouvez Amadou et Mariam dans Hep Taxi, ce dimanche 25 septembre à 22h20 sur La Trois !

Articles recommandés pour vous