Régions Brabant wallon

"Harcèlement moral" et "sexisme ordinaire": l’UCLouvain se sépare du directeur de son service communication

© Belga

08 déc. 2022 à 11:37 - mise à jour 08 déc. 2022 à 14:52Temps de lecture2 min
Par Barbara Boulet

Le directeur de l’administration des relations extérieures et de la communication de l’UCLouvain, Didier Hamann*, a été licencié la semaine dernière. L’information est révélée par nos confrères de l’Avenir et confirmée par l’institution universitaire qui ne souhaite toutefois pas commenter la décision.

"Harcèlement moral" et "sexisme ordinaire"

Plusieurs sources internes confirment toutefois que l’institution se sépare de son directeur de la communication pour ses "méthodes managériales" et à la suite d’un rapport de la médecine du travail portant sur l’analyse des risques psychosociaux. L’enquête, réalisée cet été auprès de la quarantaine de membres du personnel, a fait suite à plusieurs signalements déposés par des membres de l’équipe à la cellule bien-être de l’administration et auprès des syndicats. Le rapport fait apparaître des témoignages "convergents" portant sur des faits de "harcèlement moral" et de "sexisme ordinaire ".

Plusieurs départs du service

Toujours d’après ces sources internes, il y aurait d’ailleurs eu plusieurs démissions et autres départs dans le service, ces deux dernières années, à mettre en rapport avec les méthodes managériales de l’ancien directeur. L’une de ces personnes – qui a quitté le service cette année- le décrit comme "un manipulateur incapable d’être à l’écoute".

"Pas de faits de harcèlement".

L'homme, qui dirigeait l’administration depuis deux ans, n’a pas donné suite à notre demande d’interview. Auprès de nos confrères de l’Avenir, il conteste avoir été licencié pour harcèlement. "Ce vendredi 2 décembre 2022, l’UCLouvain a mis fin à ma relation de travail. Cette décision a été formellement motivée par le fait que “je ne conviens plus à la fonction”. Il n’y a pas d’autre motivation officielle à la cessation du contrat. Il n’y a pas de faute grave constatée. Je pars avec de confortables indemnités. C’est une fin assez ordinaire où les parties constatent que leurs méthodes sont incompatibles et ils divorcent", a-t-il précisé.

En attendant la désignation de son successeur, le professeur et directeur de l’école de journalisme Benoît Grevisse assure l’intérim.

 

*Après en avoir discuté au sein de la rédaction, nous avons décidé de publier le nom du directeur de l’administration des relations extérieures et de la communication de l’UCLouvain

Sur le même thème : Extrait JT (25/11/2022)

Des étudiants rebaptisent les auditoires de l’UCLouvain avec des noms de femmes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous