RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

"Hands in Motion", le trio de percussionnistes belges vient de sortir son premier album

17 févr. 2022 à 11:25Temps de lecture3 min
Par Marion Jaumotte
Loading...

Darbuka, gongs, berimbaus, kalimbas, pandeiro, riqq, doholla, bendirs, udu,… Voici une partie des instruments utilisés par "Hands in motion" pour composer leur tout premier album intitulé "Dawn".

"Hands in motion" est un trio de percussionnistes belges et talentueux, composé de Simon Leleux, Robbe Kieckens et Célestin Massot. Les trois musiciens ont un parcours musical riche et varié. De cette expérience est née l’envie de créer ensemble un nouveau projet original composé à 100% de percussions : "Hands in motion". Ils viennent de sortir leur premier album intitulé "Dawn", un mélange de textures minimalistes, grooves captivants, transe acoustique… Leur musique est organique, contrastée, profonde et subtile à la fois.

Nous avons discuté avec Simon Leleux, par écrans interposés pour en savoir un peu plus sur ce projet. Simon est spécialisé dans le doholla, la darbouka et d’autres instruments et styles de percussion arabes et du Moyen-Orient.

RTBF Culture : Bonjour Simon, pouvez-vous nous présenter votre projet "Hands in Motion"?

Simon Leleux : "Hands in Motion est un trio qui mêle des percussions acoustiques et des effets électroniques. Comme les possibilités artistiques autour des percussions sont infinies, il a fallu trouver notre son, l’identité de notre musique. Cette exploration remonte à la création du groupe, en 2018, et a abouti à notre premier album Dawn. Comme l’intitulé de l’album l’indique, "Dawn" se veut être le témoignage de cette recherche. L’album n’est donc pas un aboutissement en soi, il marque plutôt le début d’une aventure."

RTBF Culture : Pourquoi avoir décidé de mêler percussions et nappes sonores électros ? Comment le mélange des deux est-il né ?

S.L. : "Le mélange entre acoustique et électronique nous a toujours attiré. Avec le son acoustique des percussions, on est plongés dans le concret, dans l’instant présent. Dès qu’on a fait passer certains de nos instruments par des pédales d’effets, un nouveau monde s’est ouvert. Tout d’un coup, ça plane, on est hors du temps et de l’espace. Cette dualité nous plaît beaucoup."

La musique de Hands in Motion n’est pas celle d’un peuple ou d’un territoire. C’est le reflet de nos vies que nous consacrons à rencontrer les autres à travers le monde avec leurs histoires et leurs origines.

RTBF Culture : Comment décririez-vous votre univers ? Quand on écoute l’album on a une réelle sensation de dépaysement de voyage et d’exotisme ! Est-ce que c’est ce que vous recherchiez ?

S.L. : "Créer une sorte de moment suspendu, c’est une composante qui définit notre musique. Le point commun des différents morceaux est d’emmener à chaque fois dans un univers imaginaire à part et que chacun peut s’approprier comme il l’entend. Sans paroles et sans instruments mélodiques, on est dans quelque chose de très atmosphérique, profond aussi.

Mais la question n’a jamais été de créer une esthétique avec une connotation particulière et de choisir quelles percussions serviraient notre intention, plutôt de se demander quelle musique servirait nos percussionsLa musique de Hands in Motion n’est pas celle d’un peuple ou d’un territoire. C’est le reflet de nos vies que nous consacrons à rencontrer les autres à travers le monde avec leurs histoires et leurs origines."

 

RTBF Culture : Les percussions sont-elles bien connues du grand public ?
S.L. : "Tout dépend de ce qu’on entend par grand public ! En Europe en effet la dominance de l’électronique dans le beatmaking dissocie peu à peu celui-ci de l’instrument en tant que tel. Cependant partout dans le monde le rythme est omniprésent et le plus souvent à travers le jeu des percussions. Au Moyen-Orient, en Afrique ou au Brésil le grand public est très au fait de nos instruments et de leurs origines."
 
RTBF Culture : A qui s’adresse votre album "Dawn"?
S.L. : "Pour nous, c’est une musique qui s’adresse à tout le monde, qui invite à lâcher prise et se laisser porter. Une musique très contrastée aussi, qui sur un morceau, plane complètement et peut, dans un autre, être beaucoup plus pêchue. Et pour finir, elle représente pour nous un lien entre hier et aujourd’hui pour créer ce qui nous ressemble le plus."
 
Après une première présentation à Bruxelles, Brugge et Forzée, vous aurez bientôt l’occasion de pouvoir découvrir "Hands in motion" sur scène. Rendez-vous les :
  • 27 février 2022 au Muziekclub 't Ey à Belsele (Saint-Nicolas)
  • 21 mai 2022 à L’An Vert à Liège
Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de "Hands in Motion".
Loading...
MONDAY AGBONZEE JR.

Sur le même sujet

Vaague : "J’ai toujours été jaloux de tous ces guitaristes qui se produisent en solo" + 3x2 tickets à gagner avec Jam. !

Jam

La petite batteuse star Nandi Bushell reprend les Arctic Monkeys avec leur batteur

Musique

Articles recommandés pour vous