RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Hamois : la commune craint de devenir une cité-dortoir

Un projet immobilier de 46 maisons et appartements est à l'étude sur cette parcelle, près du centre du village de Hamois.
28 déc. 2021 à 16:47Temps de lecture2 min
Par Margaux Guyot

Ce n’est pour l’instant qu’une prairie avec vue sur la campagne alentour. Mais ce terrain à bâtir d’un hectare et demi, à quelques encablures de Ciney, de la E411 et de la N4 est la cible de promoteurs immobiliers. Le projet est d’y construire 22 maisons unifamiliales et 24 appartements. "C’est le premier projet d’une envergure telle dans notre commune de Hamois", explique la bourgmestre Valérie Warzée-Caverenne.

La commune de Hamois dispose d’un emplacement géographique privilégié, pour ceux qui acceptent de se déplacer principalement en voiture. La ville de Ciney ne se trouve qu’à cinq kilomètres et des axes routiers importants passent à proximité. C’est une des raisons pour lesquelles la commune séduit. La crise sanitaire est aussi passée par là, avec de plus en plus de personnes qui souhaitent quitter les villes pour l’air de la campagne. "On n’est pas contre un développement de notre commune, néanmoins, il doit être raisonné", se défend la bourgmestre.

Les autorités communales redoutent la création de cités-dortoirs, où de nouveaux habitants ne seraient pas connectés avec la vie du village. A Hamois, les liens se tissent énormément via les cinq écoles fondamentales que compte la commune. "Si on a un flux important de nouveaux arrivant en même temps, ça va être compliqué pour nous d’accueillir tous ces nouveaux enfants", explique la bourgmestre. L’envie est pourtant bien de pouvoir scolariser tous les enfants de la commune dans ses écoles : "On sait que si les enfants vont dans une commune voisine pour faire leur scolarité, ils auront tendance à faire leurs activités, comme le football ou les cours de musique par exemple, dans cette autre entité. Mais alors, les liens sociaux ne savent pas se créer entre les enfants et entre les parents. C'est pourtant vraiment ce caractère convivial que l’on souhaite garder dans la commune de Hamois."

La bourgmestre met en avant deux solutions pour accueillir au mieux de nouveaux habitants via de grands projets immobiliers. Le premier est de phaser les travaux sur plusieurs années, pour que l’arrivée de nouveaux habitants ne se fasse pas sur un temps court. La deuxième est d’avoir une mixité des âges et des familles qui arrivent : des jeunes parents avec enfants, des aînés, des adolescents, etc. Mais, pointe la bourgmestre, ces choix et ces décisions ne relèvent pas directement du pouvoir des autorités communales.

Articles recommandés pour vous