Cinéma

Halloween, regardez c’est une horreur !

Michaël Myers est le tueur masqué de la saga "Halloween"

© (Warner Columbia Film)

Passage obligé pour une soirée du 31 octobre réussie, la saga "Halloween" imaginée par John Carpenter en 1978 a surtout lancé un nouveau cinématographique… le Slasher movie !

Le 31 octobre 1963, le soir d’Halloween, dans la ville d’Haddonfield, Illinois, Etats-Unis d’Amérique, Michael Myers assassine sa sœur à coups de couteau de cuisine. Il a 6 ans. Il est donc interné jusqu’à sa majorité pour enfin être jugé. Mais 15 ans plus tard, le jour j, alors qu’il est transféré pour son procès, il réussit à s’échapper, et prend la route de sa ville natale. Michaël Myers tue à nouveau… et semble obnubilé par Laurie qui ressemble étrangement à sa sœur…

Loading...

Voilà comment démarre le fameux "Halloween" en VO, "La nuit des masques" en VF, réalisé par le grand John Carpenter, un classique du genre sorti en 1978. Quand j’écris classique du genre, je pense à ce genre lié aux films d’horreur, le Slasher movieLe mot slasher vient du verbe anglais to slash qui signifie taillader ! Le Slasher movie met donc en scène une personne (généralement un homme) qui tue ou blesse des gens (généralement des femmes) en utilisant un couteau, une arme blanche. Notez aussi que dans ce genre, le tueur est aussi masqué, puissant et (quasi) inarrêtable (enfin généralement). La preuve, la saga "Halloween" compte 11 films dont le dernier, "Halloween ends", vient tout juste de sortir en salles (le 12 octobre dernier). Rajoutez encore à cela un remake et sa suite proposés par Rob Zombie (ça ne s’invente pas) en 2007 et 2009. Oui, vous avez bien compté, au total, il y a 13 "Halloween", un nombre porte-bonheur ou malheur…

Loading...

Le genre Slasher movie connaît son heure de gloire tant dans les années 80 que dans les années 90 avec des sagas aussi riches que longues comme "Vendredi 13" (12 épisodes, suites et remake compris), "Freddy les griffes de la nuit" (9 épisodes dont le fameux "Freddy contre Jason", l’épisode combo), "Scream" (5 épisodes, le 6e arrive)… Et quid de "Massacre à la tronçonneuse", sorti en 1974, me direz-vous ! ? Bah, ce n’est pas un Slasher movie vu que la tronçonneuse n’est pas une arme blanche. C.Q.F.D. !

Loading...

Bon, soyons honnêtes, pour ceux qui aime la pinaille. "Halloween" n’est pas techniquement le tout tout premier Slasher movie de l’Histoire. Il y a eu en 1974 un film canadien intitulé "Black Christmas" mais le tueur ne portait pas de masque. Un détail. En attendant, "Halloween" de Carpenter a jeté les bases de ce genre en proposant une mise en scène radicale et diablement efficace dès son générique de début avec cette caméra subjective, sous le masque du tueur, limitant la vision des spectateurs et augmentant son angoisse. Carpenter, en grand fan de Cinéma, inspiré par Alfred Hitchcock, montre peu, suggère beaucoup… ce qui décuple ce sentiment de peur. Et puis surtout, il y a la bande-son… que Carpenter compose lui-même…

Loading...

Et puis, qui dit "Film d’horreur" dit "Scream Queen". Là, c’est Jamie Lee Curtis qui s’impose dans cette discipline. Voilà presque 50 ans qu’elle subit les assauts de Michael Myers sans broncher. Enfin si, en criant toute sa rage. Notez qu’elle a ça dans le sang. Elle a de qui tenir. En effet, la maman de Jamie Lee Curtis n’est autre que Janet Leigh, l'actrice rendue célèbre pour le cri qu’elle poussa dans la scène de la douche vue dans "Psychose" d’Alfred Hitchcock (encore lui) !

Jamie Lee Curtis dans "Halloween" en 1978
Jamie Lee Curtis dans "Halloween" en 1978 © (Warner Columbia Film)
Jamie Lee Curtis dans "Halloween ends" en 2022
Jamie Lee Curtis dans "Halloween ends" en 2022 © (Miramax)
Jamie Lee Curtis imitant sa mère Janet Leigh
Jamie Lee Curtis imitant sa mère Janet Leigh © (DR)

Inscrivez-vous à la newsletter à la Chronique de Hugues Dayez

Chaque mercredi, recevez dans votre boîte mail la chronique du spécialiste Cinéma de la RTBF sur les sorties de la semaine.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous