RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs Formule 1

Hakkinen abandonne dans le dernier tour... Schumacher vainqueur surprise en 2001 à Barcelone

GP Espagne 2001 : Scénario catastrophe pour Hakkinen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce dimanche devait initialement se tenir le Grand Prix d'Espagne 2020 de Formule 1, sur le tracé de Barcelone. L'épreuve a été reportée suite au confinement lié au coronavirus. Plongeons ensemble dans l'édition 2001 de cette course, remportée de manière surprenante par Michael Schumacher, lui qui s'était imposé grâce à un solo exceptionnel sur le même circuit cinq ans plus tôt.

La cinquième manche de la saison 2001 de F1 se déroule sur le circuit de Catalogne, long de 4.730 kilomètres, le 29 avril 2001. Le champion en titre Michael Schumacher et David Coulthard occupent la tête du championnat à égalité et ils vont connaitre des fortunes diverses sur la grille. Le pilote Ferrari a réalisé le deuxième chrono derrière le poleman Mika Hakkinen (McLaren), son homologue de chez McLaren, 4e temps des qualifications, s'élance de la dernière place car il a calé au début du tour de formation.

--------------------
LIRE AUSSI
14 millièmes : Le finish incroyable de Senna face à Mansell en 1986
--------------------

Le meilleur envol est pour Schumacher. Rubens Barrichello (Ferrari) profite du premier virage pour surprendre Ralf Schumacher (Williams) et lui piquer la troisième place. L'écart est de quelques secondes entre Schumi et Hakkinen. Il faut attendre le deuxième passage par les stands pour voir le réel début de la bataille entre les deux pilotes. Le Baron rouge ravitaille le premier... Le Finlandais fait le forcing et son effort s'avère payant. Il ressort des stands devant l'Allemand.

A quelques tours de l'arrivée, c'est l'inquiétude dans le clan Ferrari. Schumacher a réduit la cadence, il est même dépassé par des attardés. Il cumule pratiquement 40 secondes de retard sur le leader de l'épreuve. L'impensable va se produire dans le dernier tour... Hakkinen secoue la tête. Il rencontre un problème d'embrayage et doit immobiliser son bolide. La Ferrari n'est pas au top de sa forme, mais tient le coup pour franchir la ligne la première. Une victoire, au terme des 65 tours prévus, à laquelle Schumacher n'osait même plus rêver !

L'Allemand est accompagné par Juan Pablo Montoya (Williams) et Jacques Villeneuve (BAR) sur le podium. Auteur d'une sublime remontée, Coulthard termine la course au cinquième rang. Le sympathique écossais servira d'ailleurs de taxi à Hakkinen pour ramener son équipier vers la pitlane. Schumacher, vainqueur, ira consoler le Finlandais, vainqueur moral de l'épreuve : une belle accolade entre les deux hommes au terme d'une course palpitante comme la F1 peut nous en offrir.

Il s'agit ce jour-là de la 3e victoire du pilote allemand sur le tracé espagnol (après 1995 et 1996). En 1996, il avait offert un véritable récital d'exception sous la pluie, ne laissant absolument aucune chance à ses adversaires et terminant avec plus de 45 secondes d'avance sur Jean Alesi et sur Villeneuve. Schumacher remportait d'ailleurs à cette occasion sa toute première victoire chez Ferrari.

GP Espagne 1996 : Michael Schumacher en démonstration sous la pluie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous