RTBFPasser au contenu

Guitar Story, des Artisans Belges : David D’Ascenzo

David D’ascenzo
09 mars 2021 à 21:052 min
Par Laurent Debeuf

Dans le cadre de la Belgian Music Week, focus sur les artisans de la guitare en Belgique, principalement ceux de la Fédération Wallonie Bruxelles. Nos contrées incluent de véritables orfèvres, œuvrant dans des domaines multiples comme, la lutherie, mais aussi la conception d’amplificateurs, jusqu’aux effets destinés à la guitare électrique, et ce tout en étant loin de faire pâle figure face aux enseignes de renommées mondiale. Découverte de David D’Ascenzo qui est à l’origine de la marque Denzo Custom.

Loading...

Devenir luthier en Belgique est déjà une voie pour laquelle la passion est primordiale pour s’y engager. Néanmoins cela reste une entreprise audacieuse, comme la plupart des métiers d’art, car la renommée dans ce domaine, ou les concurrents font figure de 'mammouth', commencera toujours par le bouche-à-oreille.

Denzo Custom

 

C’est donc une voie noble qui fut choisie par David D’Ascenzo créateur et concepteur de la marque Denzo Custom, déjà adoptée par plusieurs guitaristes, musiciens de groupe de chez nous, tels que : Channel Zero, Experimental Tropic Blues Band, Black Mirrors, Romy Conzen, ou encore, Christophe Pons, guitariste de Machiavel et de Plain Jane.

Loading...

Comment lui est venue cette passion du bois et de la lutherie ?

" Décider de devenir luthier n’est pas une chose facile. Les gens trouvent ce métier très beau, passionnant. D’un autre côté, on se dit que c’est un métier d’Art, et qu’ils sont difficiles à exercer, voire périlleux à vivre.

Pour ma part, j’ai toujours aimé bricoler, et, je ne peux nier être un vrai amoureux de l’outillage, ou devrait-on dire un " tool-geek ", sans doute grâce à mon cher papa, excellent bricoleur et dont le garage et l’atelier (artisan verrier) s’apparentent plus à une caverne d’Ali Baba qu’à un lieu de travail.

 

Avec mes mains de " touche à tout ", mon parcours scolaire s’est naturellement orienté vers un futur manuel, car le bois, je trouvais ça fascinant et il n’a pas fallu longtemps pour joindre cet amour et ma seconde passion, la musique.

J’étais d’ailleurs déjà guitariste poussé au cul par cette terrible vague rock, noise, GRUNGE qui m’a amené à posséder pas mal d’instruments, mais aussi un beau nombre d’expériences avec les luthiers en tant que consommateur.

J’ai eu la chance de rencontrer d’incroyables artisans, mais pas uniquement, … Malheureusement… Donnant aussi lieu à des résultats parfois fort décevants.

Ma motivation, je la puise dans cette recherche de la relation simple qu’on peut développer en tant qu’artisan commerçant avec ses clients, cette relation qui rassure, qui met en confiance.

Chaque instrument, du moins cher au plus onéreux bénéfice de la même attention, passant toujours par l’écoute de vos besoins et l’apport de solutions adaptées.

Il faut également savoir être réactif et soucieux de vos intérêts.

C’est dans ce respect que je souhaite vous accueillir, en toute simplicité, avec mon savoir, mon amour du bois et ma volonté de relever vos défis !"

David D’Ascnezo

Loading...

Portrait de David un architecte devenu luthier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Réécoutez les autres épisodes : ICI

Vers les autres articles : ICI

Sur le même sujet

26 janv. 2022 à 13:22
1 min
20 oct. 2021 à 22:00
1 min

Articles recommandés pour vous