Tous les sports

Guillaume Deneffe après sa performance à l’UTMB : "Je suis heureux, c’est une course que je voulais faire depuis longtemps et qui me fait rêver"

Jolie performance du Belge Guillaume Deneffe à l’UTMB, 15e derrière les pros. Il a bouclé cette édition de l’UTMB en 22h40:05.

© Tous droits réservés

Par Pierre Lambert

Le Belge Guillaume Deneffe a réalisé une jolie performance à l’UTMB avec une 15e place derrière les pros. Il a bouclé cette édition en 22h40:05. C’est le meilleur résultat jamais obtenu d’un belge. 

171 km avec 10.000 m de D + en 22h40:05, soit une moyenne de 7,54km/h et du 7min57 du kilomètre. Une performance monstrueuse, pas si loin des meilleures pour Guillaume Deneffe à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc.

"Je suis heureux surtout parce que c’est une course que je voulais faire depuis longtemps et qui me fait rêver. J’ai connu ça à travers les courses de mon papa. Ça donnait envie rien qu’à regarder la course. J’ai commencé à faire de la course sur route et je me suis mis au trail il y a 5–6 ans et je n’avais plus qu’une idée en tête, c’était de faire l’UTMB", déclare à notre micro Guillaume.

Le Remoucastrien a laissé derrière lui des spécialistes et des pros de la spécialité grâce notamment à un gros finish de sa part. 85e au premier pointage, Guillaume n’a fait que remonter pour se classer dans le top 15.

"Oui, tout ça était prévu. Pour que je puisse faire une bonne course, ça doit être longiligne, je ne me vois pas accélérer après 150 km et je savais que je devais démarrer intelligemment ? J’avais mes temps de pointage et pour finir correctement, je devais passer dans les 100 au premier pointage. Je savais aussi qu’au fur et à mesure de la course, certaines personnes allaient faire un pas de côté. En gros, on dit souvent qu’il y a un tiers des athlètes qui réussissent leur temps théorique. Je savais que si je ne craquais pas je finissais dans les 20 premiers. Et puis quand je me suis lancé, j’avais déjà quelques courses derrière moi et je savais ce que je pouvais faire. Quand j’ai regardé les anciens classements je savais où je pouvais me situer. Ce n’est pas une surprise car tout ça est planifié. Je gagne un peu de temps dans la course due aux conditions."

Loading...

Revenir l’année prochaine et faire mieux

Si Kilian Jornet a remporté cette édition en signant au passage sa 4e victoire en plus de s’emparer du record de l’épreuve, Guillaume pense revenir l'année prochaine et essayer d’améliorer sa performance.

"Je n’ai qu’une envie c’est de le refaire et de faire mieux. Car la première fois, ce n’est pas le plus rapide et on en apprend chaque année. Mais je me dis que si je peux faire quelque chose les autres années, ça passera par d’autres courses entretemps."

Avec un tel résultat pour la Belgique, la question est maintenant de savoir si un jour, un athlète Belge pourrait remporter la course ?

"On n’est pas en retard sur les autres pays et sur d’autres ultras qui sont différents, on fait des résultats. Mais ce que tous les Belges veulent faire, c’est de courir en ultra en montagne et on ne pourra pas faire grand-chose en Belgique. Il faut s’entraîner en montagne. Après, moi je ne suis pas pro, j’ai un boulot à côté. En Belgique, il n’y a pas l’argent, les athlètes vivent de leurs sponsors et on aura jamais le terrain pour s’entraîner. Pour ça, il faut s’expatrier."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous