RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Washington salue l'embargo européen sur le pétrole russe

31 mai 2022 à 21:10Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Les Etats-Unis ont "salué" mardi l'embargo sur les importations de pétrole russe décidé par les 27 pays de l'Union européenne pour "entraver" ce "point fort de la machine de guerre de la Russie".

Les dirigeants de l'UE ont trouvé un accord lundi qui devrait permettre de réduire de quelque 90% leurs importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année afin de tarir le financement de la guerre menée par Moscou en Ukraine.

Cet embargo sur le pétrole brut dans les six mois et les produits raffinés dans les huit mois est la mesure phare mais aussi la plus épineuse du sixième paquet de sanctions européennes contre la Russie qui était bloqué jusqu'à présent par la Hongrie.

"Nous saluons l'embargo proposé par l'UE sur le pétrole russe", a dit à Washington le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price devant la presse, relevant que les Etats-Unis, moins dépendants que les Européens à l'égard de l'énergie en provenance de Moscou, avaient de leur côté déjà annoncé l'interdiction de toute importation d'hydrocarbures russes.

"Nous savons qu'il y a un vaste soutien parmi nos alliés et partenaires, comme nous l'avons vu encore de la part de l'UE, pour entraver le point fort de la machine de guerre de la Russie, à savoir son marché énergétique", a-t-il ajouté. Il a aussi salué les efforts européens pour diversifier les approvisionnements en énergie et développer les renouvelables afin de diminuer la dépendance à l'égard de Moscou "sur le long terme".

"Nous sommes unis dans notre détermination à maintenir la pression sur le président Poutine et tous ceux qui sont responsables de cette guerre", a-t-il encore assuré.

Côté américain, Ned Price a promis des annonces "bientôt" en matière d'armes supplémentaires à destination de Kiev.

 

Sur le même sujet

Les prix du pétrole au plus bas depuis un mois

Prix de l'énergie

Les importations de pétrole russe par la Chine ont bondi de 55% sur un an, de quoi compenser partiellement l'embargo européen

Economie

Articles recommandés pour vous