Les Grenades

Guerre en Ukraine : un service de néonatologie forcé de s'installer dans un abri anti-bombes de fortune

© Tous droits réservés

26 févr. 2022 à 13:30Temps de lecture2 min
Par Les Grenades

Depuis le début de l'invasion de l’Ukraine par la Russie, de nombreuses images nous parviennent de l’intérieur du pays. Parmi celles-ci, une vidéo filmée par le personnel médical de l'hôpital pour enfants de Dnipro, situé dans l'est de l'Ukraine.

Ce jeudi 24 février, alors que les missiles russes tombaient sur cette ville, le personnel soignant a déménagé les nouveau-nés de l'unité de soins intensifs de néonatologie dans un abri anti-bombes de fortune, situé dans les caves de l'hôpital.

On peut voir dans la vidéo, relayée par le New York Times, une douzaine de bébés prématurés, enveloppé·es dans des couvertures, dans une salle de stockage située au sous-sol de l'hôpital. Des infirmières prennent soin des bébés.

Loading...

Au troisième jour du lancement de l'invasion russe, des combats opposant les forces russes et ukrainiennes ont désormais lieu à Kiev, la capitale de l'Ukraine.

Selon l'ONU, 50.000 réfugié·es ukrainien·nes ont fui le pays en moins de 48 heures, 35.000 personnes sont arrivées en Pologne ces dernières 24 heures. Parmi ces réfugié·es, une majorité de femmes, d’enfants et d’aîné·es, les hommes entre 18 et 60 ans ne pouvant pas quitter le pays.

Des femmes et des enfants ukrainien·nes traversent la frontière entre l'Ukraine et la Pologne au poste frontière de Korczowa-Krakovets.
Des femmes et des enfants ukrainien·nes traversent la frontière entre l'Ukraine et la Pologne au poste frontière de Korczowa-Krakovets. © AFP
Des femmes et des enfants ukrainien·nes traversent la frontière entre l'Ukraine et la Pologne au poste frontière de Korczowa-Krakovets.
Des femmes et des enfants ukrainien·nes traversent la frontière entre l'Ukraine et la Pologne au poste frontière de Korczowa-Krakovets. © AFP

De possibles crimes de guerre

L'invasion russe de l'Ukraine va de pair avec des attaques indiscriminées dans des zones civiles ainsi que des attaques contres des cibles protégées tels que des hôpitaux, a fustigé ce 25 février dans un communiqué Amnesty International. L'organisation de défense des droits humains a recensé trois incidents au cours desquels au moins six civils ont été tués et douze autres blessés. Les attaques sans discernement sont contraires au droit humanitaire international et peuvent constituer des crimes de guerre, rappelle Amnesty.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

"L'armée russe a fait preuve d'un mépris flagrant pour la vie des civils en utilisant des missiles balistiques et d'autres engins explosifs imprécis dans des zones densément peuplées. Certaines de ces attaques peuvent constituer des crimes de guerre. Le gouvernement russe, qui prétend à tort n'utiliser que des armes de précision, doit assumer la responsabilité de ces actes", a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d'Amnesty International.

Selon un bilan des autorités ukrainiennes, 198 civils ont été tué·es et 1115 blessé·es, dont trois enfants.

Réaction d'Olena Shevchenko, présidente d’Insight, une association ukrainienne de défense des droits LBGTQ+

Loading...

Guerre en Ukraine : vive inquiétude des Ukrainiens de Belgique

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous