RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : réunion du Conseil de sécurité de l'Onu mardi à la demande de l'Ukraine

Loading...
27 juin 2022 à 20:47Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Maud Wilquin

L'Ukraine a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur les derniers bombardements russes contre des cibles civiles en Ukraine, qui se tiendra mardi à 19H00 GMT, a-t-on appris lundi auprès de la présidence albanaise de la plus haute instance onusienne.

Le tir d'un missile lundi sur un centre commercial à Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine, "sera le sujet principal" de cette session, a précisé un porte-parole de la mission diplomatique albanaise. Selon l'armée de l'air ukrainienne, le centre commercial a été atteint par des missiles antinavires Kh-22 tirés de bombardiers à long rayon d'action Tu-22, de la région russe de Koursk.

Les "tirs de missiles sur Kiev" dimanche, ayant touché un complexe résidentiel proche du centre de la capitale ukrainienne, seront aussi abordés lors de la réunion, a-t-on précisé de même source.

Ces tirs ont fait un mort et plusieurs blessés selon les autorités, quelques heures avant l'ouverture d'un sommet du G7 en Allemagne où il était largement question de l'Ukraine.

Le tir de missiles russes à Krementchouk a fait au moins 13 morts et plus de 40 blessés, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

 

Loading...

"Un acte terroriste", affirme Volodymyr Zelensky

"La frappe russe d'aujourd'hui sur un centre commercial à Krementchouk est l'un des actes terroristes les plus éhontés de l'histoire européenne. Une ville paisible, un centre commercial ordinaire (avec) à l'intérieur des femmes, des enfants, des civils ordinaires", a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée sur Telegram.

Selon lui, un millier de personnes se trouvaient à l'intérieur du bâtiment mais "de nombreuses personnes ont réussi à s'en sortir".

"Seuls des terroristes absolument fous pourraient frapper une telle installation avec des missiles, et ils ne devraient pas avoir leur place sur Terre", a poursuivi Volodymyr Zelensky, évoquant une "frappe calculée".

Selon le président, les opérations de sauvetage sont toujours en cours et "les pertes humaines pourraient être importantes", un incendie s'étant déclaré sur une surface de 10.000 mètres carrés après l'explosion.

"Moscou devra répondre de ses actes", déclare la France

La France de son côté a accusé lundi dans un communiqué la Russie de "violations effroyables du droit humanitaire en Ukraine". "La France condamne le tir de missile russe qui a frappé un supermarché à Krementchouk en Ukraine et qui a fait une dizaine de morts et plusieurs douzaines de blessés". "En bombardant de façon indiscriminée des civils et des infrastructures civiles partout en Ukraine, la Russie poursuit ses violations effroyables du droit humanitaire international. La Russie devra répondre de ces actes. La France soutient la lutte contre l'impunité en Ukraine", poursuit le Quai d'Orsay.   
 

Sur le même sujet

Ukraine : le vrai du faux sur la destruction du centre commercial de Krementchouk

Faky

Guerre en Ukraine : Poutine exclu du G20 de novembre, la Turquie valide la candidature de la Suède et la Finlande à l'Otan

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous