On n'est pas des pigeons

Guerre en Ukraine : quel impact sur votre épargne-pension ?

Le conflit Ukraine-Russie impacte l'épargne-pension

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

04 mars 2022 à 16:02Temps de lecture1 min
Par Olivier Corroenne

La crise du coronavirus, la flambée des prix de l'énergie et maintenant la guerre en Ukraine, ont des conséquences sur les marchés financiers et donc sur votre épargne- pension.

Alors, le meilleur conseil que donnent les économistes, c'est de garder la tête froide.

Incertitudes sur les perspectives économiques

Ecran affiche les fluctuations des bourses.
Ecran affiche les fluctuations des bourses. Getty Images

Charlotte de Montpellier, économiste chez ING, confirme qu'il y aura des conséquences: "La guerre en Ukraine et le conflit avec la Russie amène beaucoup d'incertitude sur les perspectives de croissance, les perspectives d'inflation, les perspectives de taux d'intérêt." "Evidemment", ajoute-t-elle, "ce sont des éléments fondamentaux pour l'évolution des marchés financiers et ça, ça a un impact sur les fonds de pension.". 

Le gestionnaire de Fonds va essayer de saisir des opportunités qui sont offertes par cette crise.

Et cet impact se fera d'autant plus ressentir sur votre épargne-pension qu'elle sera composée d'un plus grand nombre d'actions fortement dépendantes de la bonne santé de la Bourse. Pourtant, comme le précise Charlotte de Montpellier, la période actuelle peut aussi présenter certaines opportunités : "Là, c'est tout le rôle d'un gestionnaire de Fonds qui va décider au sein même de l'épargne-pension, vers quels secteurs se tourner, vers quelles zones géographiques. Il va essayer de saisir des opportunités qui sont offertes par cette crise. Et elle souligne: "C'est son rôle. Et grâce à cela, il va permettre d'atteindre un rendement probablement plus élevé grâce aux choix stratégiques qu'il va faire"

Alors, aujourd'hui que peut-on faire de plus ?

Tirelire et pièces de monnaie.
Tirelire et pièces de monnaie. Getty Images

"Le meilleur conseil que l'on puisse donner, c'est que, quand les situations sont difficiles, il faut rester accroché. La tête froide. Parce que, si on vend au moment où c'est le plus difficile, on risque de perdre beaucoup !", estime l'économiste.

Globalement, dans l'investissement, il faut toujours regarder à long terme.

"Globalement, dans l'investissement, il faut toujours regarder à long terme", conclut-elle. Personne ne sait en effet combien de temps durera la guerre en Ukraine ni les conséquences que cela pourra avoir sur votre patrimoine. 

 


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Date de départ à la pension ? Montant de votre retraite ? Les réponses à vos questions

Economie

Epargne : le patrimoine financier des Belges s’est réduit de 34 milliards au premier trimestre

Economie

Articles recommandés pour vous