Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les séparatistes pro-russes de Donetsk entendent juger les défenseurs d’Azovstal faits prisonniers

Reddition des combattants d’Azovstal, le 17 mai et président de la république de Donetsk

© AFP/BELGA

23 mai 2022 à 10:17Temps de lecture1 min
Par Agences, mise en ligne par Kevin Dero
Denis Pouchiline, le dirigeant de la "République populaire de Donetsk" a déclaré que les prisonniers de guerre ukrainiens qui défendaient l’usine métallurgique d’Azovstal à Marioupol seraient traduits devant la justice de l’Etat séparatiste pro russe autoproclamé, rapporte lundi l’agence russe Interfax.

"Tribunal international "

"Les prisonniers d’Azovstal sont détenus sur le territoire de la République populaire de Donetsk", écrit l’agence russe en citant Denis Pouchiline. "Nous prévoyons la mise en place d’un tribunal international sur notre territoire."
Interfax ne précise pas pour quel motif les combattants ukrainiens seront jugés mais Moscou considère les soldats du régiment Azov, qui constituaient une partie du contingent de l’usine, comme des néonazis, et la justice russe a été appelée la semaine dernière à classer cette unité sur la liste des "organisations terroristes".
Nous prévoyons la mise en place d’un tribunal international sur notre territoire

Echange de prisonniers ?

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé la semaine dernière aux défenseurs d’Azovstal de rendre les armes après presque trois mois de siège, tout en assurant qu’ils pourraient ensuite rentrer en Ukraine à la faveur d’un échange de prisonniers, ce que Moscou n’a pas confirmé.
 

Sur le même sujet : JT du 20/05/2022

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : deux soldats russes condamnés à 11 ans de prison pour avoir bombardé des villages

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le barrage stratégique de Kakhovka et le "canal de Crimée" étroitement surveillés par les forces russes

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous