Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les ministres UE de la Défense divisés sur une formation pour l'armée ukrainienne

© Belgaimage

30 août 2022 à 13:36Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Les ministres européens de la Défense sont arrivés divisés mardi à une réunion informelle à Prague, sur le projet d'organiser une importante mission de formation pour les forces ukrainiennes, à l'image de ce que l'UE fait au Mali, en Centrafrique et au Mozambique. Le responsable à la Politique étrangère européenne, Josep Borrell, qui co-organise la réunion avec la présidence tchèque de l'UE, a proposé cette formation la semaine dernière. 

Peu de détails ont été divulgués mais, selon Josep Borrell, des soldats ukrainiens qui luttent contre l'invasion russe depuis le 24 février, pourraient être formés dans les États membres de l'UE.

La réunion informelle ne peut prendre de décision contraignante sur cette question, mais M. Borrell a indiqué à Prague qu'il s'attendait à ce que les discussions débouchent sur "un accord politique général et global".

Aujourd'hui, j'espère que nous aurons un feu vert politique

"Aujourd'hui, j'espère que nous aurons un feu vert politique", a-t-il déclaré aux journalistes. Or certains ministres étaient-ils moins optimistes. "Il reste à voir si c'est la bonne façon d'aider", a dit le ministre luxembourgeois, François Bausch avant d'ajouter: "je n'en suis pas si certain". 

"Peut-être que cela pourrait se faire plus rapidement et avec plus de souplesse à un niveau bilatéral, sous la coordination de l'UE", a-t-il dit. 

La ministre autrichienne, Klaudia Tanner, a fait écho à ses préoccupations. "La première question à clarifier est de savoir si une telle mission peut être bien mise en place", a-t-elle indiqué, ajoutant que des missions similaires avaient eu lieu en dehors de l'UE. "De notre point de vue, de nombreuses questions restent sans réponse", a déclaré Klaudia Tanner. 

Favorable au projet, le ministre slovaque, Jaroslav Nad, a indiqué que son pays était prêt à accueillir la formation. "Je pense que nous trouverons une solution", a-t-il déclaré. 

La ministre néerlandaise, Kajsa Ollongren, a souligné que son pays "répondrait très favorablement" au plan de Josep Borrell. "Nous formons déjà des soldats ukrainiens au Royaume-Uni", a-t-elle insisté. "Nous travaillons (aussi) avec l'Allemagne sur une nouvelle formation au déminage, donc nous pensons que c'est une bonne étape à franchir", a ajouté Kajsa Ollongren.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous