RTBFPasser au contenu

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les compagnies aériennes ne s'attendent pas à des conséquences à long terme

Guerre en Ukraine : les compagnies aériennes ne s'attendent pas à des conséquences à long terme
01 mars 2022 à 13:471 min
Par Belga

Les compagnies aériennes ne s'attendent pas à des conséquences à long terme à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine, selon l'Iata, organisation de quelque 300 compagnies aériennes réalisant plus de 80% du trafic mondial. Elles s'attendent à ce que le nombre de passagers en 2024 soit plus important qu'avant la pandémie de coronavirus.

A court terme, la reprise du trafic aérien sera tout de même retardée en raison de la guerre et des sanctions envers la Russie.

L'Iata s'attend à ce que les compagnies transportent en 2024 4 milliards de passagers, contre 3,6 milliards en 2019, avant la pandémie.

L'an dernier, le nombre de passagers n'atteignait même pas la moitié de celui de 2019 (47%). Mais la demande a à nouveau augmenté depuis les campagnes de vaccination et l'abandon de certaines mesures. Cette année, le flux de passagers devrait atteindre 83% par rapport à 2019, et 94% l'an prochain, estime l'Iata.

Les prévisions donnent de bonnes raisons d'être optimistes

Selon Willie Walsh, directeur général de l'organisation, il y a suffisamment de raisons d'être positif quant à la reprise. "Le chemin est encore long avant un retour à une situation normale, mais les prévisions donnent de bonnes raisons d'être optimistes."

L'Iata appelle les autorités à lever les restrictions toujours en cours, comme les tests et les obligations de quarantaine, pour les personnes vaccinées.

Guerre en Ukraine: fermeture de l'espace aérien (JT 28/02/2022)

Sur le même sujet

20 juin 2022 à 09:07
1 min
01 mars 2022 à 14:20
1 min

Articles recommandés pour vous