Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis appelle au soutien des réfugiés ukrainiens

© © Tous droits réservés

01 mars 2022 à 15:52Temps de lecture1 min
Par Belga
Malgré sa politique migratoire très stricte, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a appelé mardi à soutenir les réfugiés ukrainiens, dont environ 1.500 sont arrivés en Grèce depuis l'invasion russe.

"Nous sommes prêts à accueillir les réfugiés d'Ukraine, comme toute l'Europe, et j'appelle les ONG qui ont soutenu les réfugiés (d'autres origines, ndlr) (...) à s'activer pour les aider", a déclaré le Premier ministre lors d'un débat au Parlement consacré à la crise ukrainienne.

"Près de 1.500 Ukrainiens sont arrivés en Grèce ces derniers jours" soit par la route en franchissant la frontière gréco-bulgare soit par avion en atterrissant à l'aéroport d'Athènes, a indiqué le ministre grec des Migrations et de l'asile, Notis Mitarachi, à la radio Skaï.

À l'instar de ses alliés occidentaux et malgré ses liens historiques avec la Russie, orthodoxe comme elle, la Grèce en tant que membre de l'Otan et de l'UE a dénoncé "l'invasion russe absurde" en Ukraine.

Cette invasion "a pour objectif de changer violemment le paysage de la sécurité en Europe", a ajouté M. Mitsotakis, soulignant qu'Athènes se rangeait "aux côtés du droit international et de la paix".

Le gouvernement conservateur grec, au pouvoir depuis l'été 2019, a fait de la sécurité du pays son mot d'ordre, renforçant les patrouilles aux frontières avec la Turquie, avec l'aide de Frontex, l'Agence européenne de surveillance des frontières.

Il a également adopté une législation stricte pour passer au crible les ONG présentes dans le pays, limitant ainsi leur nombre et laissant des dizaines de milliers de réfugiés et de migrants sans aide adéquate.

Sur le même sujet

Journal télévisé 26/02/2022

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le Japon, d'habitude réticent aux réfugiés, se dit prêt à accueillir des Ukrainiens

Monde

Guerre en Ukraine : près de 677.000 réfugiés ukrainiens dans les pays frontaliers

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous