RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le point sur le conflit ce 4 juillet

04 juil. 2022 à 11:23 - mise à jour 04 juil. 2022 à 21:54Temps de lecture3 min
Par Estelle De Houck, Sandro Faes Parisi et Lavinia Rotili avec agences

Ce 4 juillet marque le 131e jour de guerre en Ukraine. Quelques faits marquants se sont déroulés aujourd’hui, tant sur le terrain qu’au niveau international.

Une nouvelle étape dans l’Est

Sur le terrain, l’armée russe continue ce lundi de pilonner l’est de l’Ukraine et de progresser dans son plan de conquête de l’ensemble du Donbass après sa prise de la ville stratégique de LyssytchanskL’armée russe semble désormais concentrer ses efforts sur les localités de Sloviansk et Kramatorsk. Le gouverneur régional, Pavlo Kirilenko, a fait état lundi de dix morts, dont deux enfants, la veille à Sloviansk et dans les environs.
 
"L’ennemi a intensifié ses bombardements sur nos positions dans la direction de Bakhmout", a précisé l’état-major ukrainien, expliquant que les principaux efforts russes autour de Kramatorsk visaient à "repousser les forces ukrainiennes vers la frontière Siversk-Fedorivka-Bakhmout".
 
"Les forces russes vont probablement avancer ensuite vers Siversk, bien qu’elles puissent lancer davantage d’attaques significatives sur Bakhmout ou Sloviansk, à la place ou en même temps", souligne l’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW).

Trois civils décédés à Kharkiv

Dans le Nord-Est, trois civils sont décédés dans des bombardements ce lundi à Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, selon les autorités locales. La Russie a affirmé avoir touché par des frappes aériennes "les points de déploiement provisoires de la 92e brigade mécanisée et de la 40e brigade d’artillerie ukrainiennes" à Kharkiv "où se trouvaient environ 200 militaires ukrainiens". Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait état dimanche de progrès dans cette zone.

Le drapeau ukrainien de retour sur l’île aux Serpents

Dans le Sud, le président ukrainien a salué des signes positifs dans la région de Kherson, occupée par la Russie depuis les premiers jours de la guerre. Les Russes tentent de reprendre des positions perdues et d'"empêcher l’armée ukrainienne de contre-attaquer dans les régions de Kherson et de Mykolaïv", selon l’état-major ukrainien.
 
Symboliquement, l’Ukraine a de nouveau remis son drapeau sur l’île aux Serpents, quelques jours après le retrait des forces russes qui ont cédé le contrôle de cette île stratégique de la mer Noire sous la pression ennemie. Contrairement à ce qui a été dit, cependant, il n'a pas encore été hissé, comme l'expliquent nos confrères du Kyiv Independent.
Loading...

La Russie commence à manquer d’armes

La Russie commence en revanche à manquer d’armes, à tel point que le Kremlin a présenté une proposition de loi fédérale à la Douma visant à lancer la mobilisation industrielle. Le but est de reconvertir des secteurs industriels entiers pour la production de guerre. Après le manque d’armes modernes, ce sont celles plus classiques qui semblent donc commencer à manquer.

Une situation prévue de longue date par les Ukrainiens et les services de renseignement de leurs alliés qui permettrait d’expliquer la stratégie actuelle des forces armées de Kiev. Continuer de résister, mais pas à outrance. Laisser les Russes s’épuiser tant en armes, munitions, qu’hommes pour de "petites victoires" tout en préparant la contre-attaque. Celle-là même dont parlent beaucoup d’analystes, prévue fin août, lorsque justement les troupes du Kremlin seront à court de munitions, et celles de Kiev renforcées par les livraisons alliées.

La Conférence de Lugano et la reconstruction

Sur le plan diplomatique, ce lundi marquait l’ouverture de la conférence de Lugano (Suisse). Le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal a chiffré à "750 milliards de dollars" le coût de la future reconstruction de l’Ukraine, suggérant de puiser prioritairement dans les avoirs gelés des oligarques russes, qu’il évalue à entre 300 et 500 milliards de dollars.
 
M. Chmygal a rencontré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le Premier ministre tchèque, Petr Fiala, dont le pays assure actuellement la présidence de l’Union européenne (UE), et homologue polonais Mateusz Morawiecki afin d’esquisser un "Plan Marshall" pour l’Ukraine.

Combattants étrangers condamnés à mort

Deux Britanniques et un Marocain ayant combattu dans l’armée ukrainienne et condamnés à mort en juin par les autorités judiciaires des séparatistes prorusses de Donetsk ont introduit un pourvoi auprès de la Cour suprême de la République autoproclamée de cette région.

Retrouvez les événements principaux de ce 4 juillet dans le direct ci-dessous :

Loading...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : la reconstruction coûtera cher, mais avant de la financer, la conférence de Lugano définit la méthode

Monde

Guerre en Ukraine : les Russes bombardent l’oblast de Soumy, six civils blessés

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous