Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le point sur la journée du 23 janvier

Direct – Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky annonce des changements dans les équipes gouvernementales

© Belga

23 janv. 2023 à 05:57 - mise à jour 23 janv. 2023 à 22:44Temps de lecture1 min
Par Estelle De Houck avec Sandro Faes Parisi et Agences

Avec le feu vert allemand pour l’envoi de chars lourds Leopard de type II à l’Ukraine par la Pologne, la guerre en Ukraine pourrait bien prendre un nouvel élan. Face à cette décision, Moscou a d’ailleurs immédiatement réagi et déclaré que : "La fourniture à Kiev d’armes offensives conduirait à une catastrophe mondiale", fidèle à sa stratégie de la peur en agitant à nouveau le spectre d’une Troisième guerre mondiale.

Car cette décision de nouvelles aides militaires, associée à d’autres, renforcerait les forces ukrainiennes de Volodymyr Zelensky. Un scénario qui irrite fortement Moscou et le maître du Kremlin. Autour de lui, nombreux sont ceux qui prônent un emballement du conflit avant que ces aides soient effectives, afin de pouvoir espérer mettre à genoux l’armée de Kiev avant l’arrivée des nouvelles armes.

Sur le terrain, cela s’est déjà matérialisé par une nouvelle offensive des troupes russes dans la région de Zaporijjia. Jusqu’ici les belligérants campaient sur leurs positions. À Bakhmout, les mercenaires de la milice privée de Prigojine, PMC Wagner, poursuivent l’offensive face à des troupes ukrainiennes à la tactique bien rodée, la même que celle utilisée l’été dernier en prélude de la grande contre-offensive. Reculer lentement, en infligeant le plus de pertes possibles à l’ennemi, en attendant les nouvelles aides et en sacrifiant le moins d’hommes possibles.

Face à eux cependant, les vagues humaines se succèdent. Véritable chair à canon, les premières ondes russes, moins équipées et volontairement sacrifiées, ont pour but d’éprouver les troupes ukrainiennes, avant que des troupes plus entraînées partent à l’assaut face à des Ukrainiens fatigués et meurtris.

Divers rapports militaires font état d’un ratio de 1 pour 6 à 10. Pour un soldat ukrainien mort, 6 à 10 soldats russes perdraient la vie. Une funeste tactique celle de Moscou qui ne semble pas préoccuper Poutine et ses amis, prêts à multiplier les mobilisations afin d’alimenter leur dessein et vaincre à tout prix. Selon le Pentagone, 188.000 russes auraient perdu la vie en Ukraine depuis le début de l’invasion le 24 février dernier.

Retrouvez notre direct consacré à ce 333e jour de guerre ci-dessous :

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous