RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le Canada sanctionne des proches de Poutine et d'autres banques russes

31 mai 2022 à 19:51Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Canada a visé mardi 21 Russes, proches de Vladimir Poutine, et quatre institutions financières et banquières, dans une nouvelle vague de sanctions en représailles à l'invasion de l'Ukraine.

"Nous ciblons des banques et des oligarques de l'entourage du régime Poutine, de même que celle que j'appellerais sa partenaire", a déclaré aux journalistes la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly, à Ottawa.

Parmi les personnes visées par ces nouvelles sanctions figure en effet Alina Kabaeva, ancienne gymnaste olympique russe qui entretiendrait, selon certains médias et opposants, une relation avec le président Vladimir Poutine, ce qu'il avait démenti en 2008.

La gymnaste russe et médaillée olympique Alina Kabaeva tient la torche olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi au stade olympique Fisht, le 7 février 2014 à Sotchi.
La gymnaste russe et médaillée olympique Alina Kabaeva tient la torche olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi au stade olympique Fisht, le 7 février 2014 à Sotchi. AFP

Selon un récent article du Wall Street Journal, qui cite des responsables américains, Alina Kabaeva est décrite par un rapport confidentiel du renseignement américain comme une bénéficiaire de la fortune de Vladimir Poutine.

Elle est la "présidente du conseil d'administration du groupe National Media Group (NMG), une holding qui détient d'importantes parts dans presque tous les principaux médias russes fédéraux qui reproduisent la propagande du gouvernement russe", selon le Service européen pour l'action extérieure.

Les banques également visées

Le Canada a également ajouté à cette liste la Banque agricole russe ainsi que Investtradebank et deux sociétés de gestion de fonds. Leurs avoirs sont gelés et leurs dirigeants ont l'interdiction d'entrer au Canada.

Mélanie Joly a indiqué que ces sanctions visaient à "étouffer le régime Poutine", et elle a félicité l'Union européenne pour avoir banni lundi l'essentiel des importations de pétrole russe sur son territoire d'ici la fin de l'année afin de tarir le financement de la guerre menée par Moscou en Ukraine.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : la ville Severodonetsk proche de tomber, entre 60 et 100 soldats ukrainiens tués par jour... le point sur la situation

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : dans un immeuble détruit avec les procureurs de Kharkiv, "crime de guerre" ou non ?

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous