Monde

Guerre en Ukraine : l’armée ukrainienne annonce une percée de 50 kilomètres à l’intérieur des lignes russes

© RTBF / Malaurie GALLEZ

08 sept. 2022 à 15:06Temps de lecture2 min
Par Daniel Fontaine

L’Ukraine évoque depuis des semaines une vaste contre-offensive dans le sud du pays pour récupérer la région de Kherson, voisine de la Crimée. C’est pourtant au nord-est du pays, près de Kharkiv, que l’armée ukrainienne annonce aujourd’hui avoir réalisé une percée de 50 kilomètres à l’intérieur des lignes russes.

"Les unités militaires ont pénétré les défenses ennemies sur une profondeur de 50 km. Au cours des opérations actives menées dans la direction de Kharkiv, plus de 20 localités ont été libérées", indique le général de brigade Oleksiï Gromov. L’état-major ukrainien revendique aussi une avancée de trois kilomètres sur le front de Sloviansk, dans le Donbass.

Nous avons de bonnes nouvelles en provenance de l’oblast de Kharkiv

Une partie de la région de Kharkiv est occupée par l’armée russe depuis le début de son offensive, en février, mais la ville elle-même n’a jamais été prise. Elle est bombardée quotidiennement par l’armée russe. Ce jeudi matin encore, des bombardements y ont fait deux morts et cinq blessés.

"Nous avons de bonnes nouvelles en provenance de l’oblast de Kharkiv", s’était déjà réjoui hier le président Volodymyr Zelensky. Il a évoqué la prise de plusieurs villages, en ajoutant qu’il était trop tôt pour les nommer. La situation sur le terrain serait encore instable.

Des vidéos circulent tendant à confirmer l’avancée ukrainienne. L’une montre des soldats ukrainiens dans le village de Nova Husarivka. Ils s’approchent prudemment d’un mât, probablement par crainte de mines, pour en descendre le drapeau soviétique laissé par les soldats russes qui ont fui les lieux.

Loading...

La Russie confirme que des combats font rage dans la région, mais ne reconnaît pas avoir perdu du terrain. Des analystes militaires pensent que l’état-major russe pourrait avoir dégarni certains fronts de l’est de l’Ukraine pour envoyer des renforts vers le sud, là où les Ukrainiens ont annoncé et lancé leur contre-offensive.

 

Progrès lents à Kherson

Les opérations ukrainiennes se poursuivent dans le même temps dans cette région. La contre-attaque vise à reprendre la ville de Kherson conquise par les Russes dès le début de la guerre. Les systèmes d’artillerie de précision reçus des Occidentaux ont permis de cibler les dépôts, les ponts et les bases russes pour désorganiser leur logistique et empêcher l’arrivée de renforts.

Mais les progrès sur le terrain sont lents. L’état-major ukrainien affirme aujourd’hui avoir avancé de deux kilomètres dans certains secteurs et de plusieurs dizaines de kilomètres dans d’autres, sans donner de précision géographique. D’intenses affrontements se poursuivent également dans la région de la centrale nucléaire de Zaporijjia

 

Nouvelle aide américaine

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken est aujourd’hui à Kiev pour évoquer une nouvelle aide militaire de 2,7 milliards de soutien à cette contre-offensive. Dans le même temps, les représentants de plus de 40 pays et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg se retrouvent en Allemagne pour discuter des défis que le conflit pose en termes de production d’armement et coordonner leur aide militaire en faveur de l’Ukraine.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les Russes en difficulté face à la contre-offensive ukrainienne, se replient sur Donetsk

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Pologne envisage d’importer plus d’énergie nucléaire en provenance d’Ukraine

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous