RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Russie garantit la vie aux soldats ukrainiens de Marioupol qui se rendent

La Russie a exhorté dimanche les militaires ukrainiens de Marioupol, ville portuaire de l'est du pays assiégée par les forces russes, à cesser les hostilités et à déposer les armes à partir de 06h00 heure de Moscou (05h00 heure belge) et a assuré que leur vie serait garantie. C'est ce qu'a annoncé le chef du centre de contrôle de la Défense nationale russe, le colonel général Mikhaïl Mizintsev, selon l'agence de presse officielle Tass.

Le site stratégique de Marioupol, sur la mer d'Azov, est l'un des principaux objectifs des Russes dans leur effort pour prendre le contrôle total de la région du Donbass et former un corridor terrestre à l'est du pays à partir de la péninsule de Crimée annexée.

"Compte tenu de la situation catastrophique qui s'est développée à l'usine métallurgique d'Azovstal, (...) les Forces armées russes proposent aux militants des bataillons nationalistes et aux mercenaires étrangers, à partir du 17 avril 2022 à 06h00 heure de Moscou, de cesser toute hostilité et de déposer les armes. Tous ceux qui déposent leurs armes ont la garantie de préserver la vie", assure le colonel général Mikhaïl Mizintsev.

Selon lui, le contenu des "négociations entre les militants des formations nationales et les mercenaires bloqués à Marioupol dans l'usine métallurgique Azovstal témoigne de leur situation désespérée. Ils demandent sans cesse à Kiev l'autorisation officielle de se rendre mais, en réponse, ils reçoivent des menaces d'exécution". Ces combattants sont "dans une situation désespérée, sans pratiquement aucune nourriture ni eau", a-t-il encore souligné.

Selon les informations russes, tous les combattants ukrainiens restants dans la ville se sont maintenant retranchés dans l'aciérie d'Azovstal.

La déclaration publiée tôt dimanche matin, selon l'agence russe, sera également transmise à l'ONU, à l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), au Comité international de la Croix-Rouge et à d'autres organisations internationales.

Détaillant le déroulement de la reddition, Mikhaïl Mizintsev a expliqué qu'à partir de 06h00 heures, la partie russe hissera des drapeaux rouges et la partie ukrainienne des drapeaux blancs "tout autour du périmètre d'Azovstal" en signe de respect du cessez-le-feu.

Après confirmation de l'état de préparation sur des canaux de communication préalablement établis, de 6 heures à 13 heures, toutes les unités ukrainiennes seraient autorisées à se retirer de la zone "sans armes ni munitions."

Mikhaïl Mizintsev a également appelé toutes les forces ukrainiennes à déposer les armes, les avertissant de ne pas "tester leur destin comme dans la tragédie de Marioupol, mais de prendre la seule bonne décision de cesser les hostilités et de déposer les armes dès maintenant, partout où vos "manipulateurs" vous forcent à vous battre pour les idées du nazisme."

Le major général a promis le respect de "toutes les normes de la Convention de Genève pour le traitement des prisonniers de guerre".

Sur le même sujet

Olena Kushnir, femme, soldat, médecin et symbole de la résistance ukrainienne, tuée à Marioupol

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : pourquoi les Russes cherchent à tout prix à s'emparer de Marioupol, ville symbolique et stratégique ?

Monde

Articles recommandés pour vous