RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Guerre en Ukraine : la Chine encourage la désescalade et renonce à l'évacuation de ses ressortissants

28 févr. 2022 à 10:59Temps de lecture2 min
Par Belga

La Chine, qui se refuse à condamner la Russie pour l'invasion de l'Ukraine, a appelé lundi à la désescalade dans le conflit, au moment où les deux parties doivent entamer des négociations au Bélarus.

Depuis le début du conflit, la diplomatie chinoise se livre à un numéro d'équilibriste, entre sa proximité politique avec Moscou et sa défense traditionnelle de "la souveraineté et l'intégrité territoriale" des États.

Pékin a refusé d'approuver vendredi la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant l'agression russe mais n'a pas non plus voté contre, en se réfugiant dans l'abstention.

Le régime communiste se refuse à parler "d'invasion" russe et a dit "comprendre" les demandes "raisonnables" de la Russie en matière de sécurité, reprenant à son compte les griefs de Moscou contre l'Otan.

Lundi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, n'a pas condamné la décision du président russe Vladimir Poutine de mettre en alerte ses forces nucléaires et s'est contenté d'appeler les belligérants à "rester calmes et à faire preuve de retenue afin d'éviter une nouvelle escalade".

La Chine "soutient tous les efforts en vue d'une désescalade et d'une solution politique", a-t-il ajouté, alors que négociateurs russes et ukrainiens devaient se retrouver au Bélarus, pays allié de Moscou.

Critique des sanctions occidentales

M. Wang a par ailleurs critiqué les sanctions adoptées par les pays occidentaux à l'encontre de la Russie, estimant qu'elles allaient créer de nouveaux problèmes.

Le pouvoir chinois n'a pas voulu dire s'il avait été prévenu ou non de l'invasion de l'Ukraine par M. Poutine, qui a rencontré son homologue Xi Jinping à Pékin début février à l'occasion de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver.

Pékin a ignoré les avertissements des services de renseignements occidentaux sur l'imminence d'une attaque russe, laissant ses quelque 6.000 ressortissants sous la menace des combats.

Pas d'évacuation de ses ressortissants

L'ambassade de Chine à Kiev a dans un premier temps appelé ces derniers à s'identifier à l'aide d'un drapeau chinois et annoncé des évacuations aériennes vers la Chine.

Mais la mission diplomatique a changé de pied samedi, appelant ses citoyens à la plus grande discrétion, avant de renoncer à les évacuer dimanche, face à la dégradation de la situation.

Sur les réseaux sociaux, des internautes font état d'incidents invérifiables entre Ukrainiens et Chinois présents dans le pays.

"Les Ukrainiens sont dans une situation difficile et souffrent beaucoup", a déclaré dimanche l'ambassadeur Fan Xianrong dans une vidéo diffusée en ligne, dans laquelle il appelle "à ne pas se disputer avec les habitants".

"Nous devons comprendre leurs sentiments et ne pas les provoquer", a-t-il ajouté.

 

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : la Chine refuse d'être "affectée" par les sanctions contre la Russie

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le Premier ministre chinois juge la situation "déconcertante"

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous