Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : l'ONU demande que l'accord sur les céréales soit prolongé d'un an

ROMANIA-UKRAINE-COMMERCE-BLACK-SEA

© AFP or licensors

Il faudrait prolonger d'un an l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, qui arrive à échéance le 22 novembre après quatre mois de fonctionnement, a appelé lundi un des responsables onusien participant aux négociations.

Le chef de l'agence humanitaire de l'ONU Martin Griffiths a affirmé aux journalistes à Genève être "raisonnablement confiant" quant au fait que l'accord serait renouvelé. "Nous aimerions qu'il soit renouvelé et peut-être même étendu pour inclure plus d'engrais", a-t-il déclaré, alors qu'il était interrogé sur les négociations. Il demande également que l'accord soit renouvelé "au-delà du cycle de quatre mois". "Nous devons le voir renouvelé pour un an. Nous devons le voir renouvelé jusqu'à la prochaine récolte".

Deux accords ont été signés le 22 juillet sous l'égide de l'ONU: le premier baptisé "Initiative de la mer noire en faveur des céréales" permet pour 120 jours les exportations de céréales ukrainiennes bloquées par la guerre; le deuxième vise à faciliter les exportations de nourriture et d'engrais russes, malgré les sanctions imposées par les pays occidentaux à la Russie.

Mais la Russie se plaint de ne pas pouvoir vendre, malgré cet accord, sa production et ses engrais en raison de ces sanctions touchant notamment les secteurs financiers et logistiques.

Martin Griffiths a pour sa part souligné lundi que "faire sortir les engrais et les céréales de Russie est de la plus haute importance pour que les agriculteurs décident de planter ou pas". 

"L'une des préoccupations que nos amis ukrainiens nous rappellent est que les agriculteurs doivent savoir rapidement s'il vaut la peine de planter la récolte pour l'an prochain", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et ses équipes travaillent activement pour prolonger l'accord sur l'exportation de céréales d'Ukraine, qui a permis une baisse des prix alimentaires mondiaux, a indiqué son porte-parole vendredi.

Il a également indiqué que Rebeca Grynspan, secrétaire générale de la Cnuced, organisation onusienne en charge du commerce et du développement, qui a participé aux négociations des accords, et Martin Griffiths devraient se rendre à Moscou "dans environ une semaine pour rencontrer des hauts responsables russes" sur ces questions.

Ces accords visent à réduire les tensions sur les marchés des produits alimentaires, et à éviter que les pays pauvres doivent faire face à de graves crises alimentaires.

Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), les prix mondiaux des produits alimentaires ont poursuivi leur baisse en septembre pour le sixième mois consécutif. Mais l'indice FAO des prix des céréales a remonté légèrement d'1,5% par rapport à août.

Sur le même sujet: JT 03/10/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous