RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : "Je n'ai jamais eu autant honte de mon pays", le conseiller russe auprès de l'ONU démissionne

23 mai 2022 à 15:08Temps de lecture2 min
Par Belga, Lavinia Rotili

Le conseiller russe auprès des Nations unies à Genève, Boris Bondarev, a démissionné lundi, expliquant dans un communiqué qu’en vingt ans de carrière, il n’avait "jamais eu autant honte de [son] pays.

"La guerre agressive déclenchée par Poutine contre l'Ukraine, et de fait contre le monde occidental, n'est pas seulement un crime contre le peuple ukrainien mais aussi, peut-être le plus grave crime contre le peuple russe, avec une lettre Z en caractère gras barrant tous nos espoirs et perspectives d'une société libre et prospère dans notre pays", lit-on dans le communiqué.

Boris Bondarev a lui-même posté sur Facebook des informations et commentaires à propos de sa démission.

Loading...

Le communiqué de Boris Bondarev, en poste depuis 2002 et plus haut diplomate à faire défection depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par son pays en février, a été diffusé sur Twitter par Hillel Neuer, le directeur exécutif de l’organisation des droits de l’homme UN Watch.

Loading...

Ses mots ne sont pas tendres à l'égard de la politique étrangère de son pays natal : "J'ai le regret d'admettre que ces vingt dernières années, le niveau de mensonges et de manque de professionnalisme dans le travail du ministère des Affaires étrangères n'a fait qu'augmenter."

La guerre agressive déclenchée par Poutine contre l'Ukraine, et de fait contre le monde occidental, n'est pas seulement un crime contre le peuple ukrainien mais aussi, peut-être le plus grave crime contre le peuple russe

Les réactions : un "héros"

"Boris Bondarev est un héros "a déclaré dans la foulée Hillel Neuer, qui participe actuellement au Oslo Freedom Forum, un rassemblement annuel de dissidents des droits de l’homme. "Nous appelons maintenant tous les autres diplomates russes aux Nations unies – et dans le monde – à suivre son exemple moral et à démissionner."

Cette démission qui, selon plusieurs sources, n'est pas la première d'un diplomate russe pour les mêmes raisons, mais est sans doute la plus publique, devrait encourager d'autres collègues à suivre l'exemple, a souligné le directeur de UN Watch, Hillel Neuer.

"Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'UE devraient prendre la tête du monde libre et créer un programme pour encourager plus de diplomates russes à faire défection en offrant protection et sécurité financière et un endroit où s'installer à ces diplomates et leur famille", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Denys Antipov, réserviste mort au combat, "Les héros ne meurent jamais si on raconte leur histoire"

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le Kremlin prend ses distances avec le diplomate russe démissionnaire

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous