RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Greenpeace mène une action à Anvers pour protester contre les activités russes de TotalEnergies

Action à Anvers menée par Greenpeace

Greenpeace a mené une action dimanche au Meir, à Anvers, en détournant un panneau publicitaire de TotalEnergies pour dénoncer les activités russes de l’entreprise. Une banderole "Pétrole & Gaz = guerre" a été placée.

Des activistes ont escaladé vers 14h00 un échafaudage sur lequel une publicité de TotalEnergies était placée et ont fait s’écouler sur celle-ci un liquide noir et rouge, symbolisant le pétrole et le sang, pour pointer le lien "entre les activités gazières et pétrolières du groupe français et le financement de la guerre en Ukraine".

"TotalEnergies continue de garder précieusement ses actifs fossiles en Russie et est aujourd’hui le dernier grand fournisseur d’énergie occidental à le faire", explique Brenda Odimba, experte énergies fossiles chez Greenpeace Belgique. "Se faisant, l’entreprise enrichit le régime russe et prend donc le risque de financer des crimes de guerre."

Greenpeace plaide pour que les entreprises et les autorités belges et européennes cessent d’importer des combustibles fossiles de Russie et d’y participer à des projets d’exploitation de pétrole et de gaz fossiles.

"TotalEnergies cherche aujourd’hui à redorer son image via une vaste et massive opération publicitaire en Belgique. Celle-ci met en avant les facettes les plus vertes de l’entreprise, tandis que ses investissements durables ne comptent que pour 10% du total et que TotalEnergies continue de développer de nouveaux projets pétroliers et gaziers", dénonce également Greenpeace.

Sur le même sujet

Le Qatar choisit TotalEnergies pour développer le plus grand champ gazier au monde

Economie

Qu’est-ce que l’EACOP, ce projet d’oléoduc en Afrique de l’Est, considéré comme une "bombe climatique" ?

Monde Afrique

Articles recommandés pour vous