RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Google suspend la possibilité pour les médias d’Etat russes de générer de l’argent sur ses plateformes

Google a "suspendu" la possibilité pour les médias financés par l’Etat russe de générer de l’argent sur ses plateformes, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par Moscou.
27 févr. 2022 à 10:57Temps de lecture1 min
Par AFP

Le géant américain de l’internet Google a annoncé avoir "suspendu" la possibilité pour les médias financés par l’Etat russe de générer de l’argent sur ses différentes plateformes, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Cette décision fait suite à des mesures similaires prises par sa filiale YouTube et par le réseau social américain Facebook.

"En réponse à la guerre en Ukraine, nous suspendons la possibilité pour les médias financés par l’État russe de monétiser leurs activités sur nos plateformes", a déclaré un porte-parole de Google dans un communiqué.

"Nous surveillons activement les nouveaux développements et nous prendrons d’autres mesures si nécessaire", a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tôt, YouTube avait déjà annoncé qu’il empêcherait certaines chaînes russes de générer de l’argent via les vidéos diffusées sur sa plateforme.

"À la lumière des circonstances exceptionnelles en Ukraine, nous prenons un certain nombre d’actions", a déclaré un porte-parole de YouTube dans un communiqué.

"Nos équipes ont commencé à suspendre la possibilité pour certaines chaînes de générer des revenus sur YouTube, dont les chaînes de RT à l’échelle mondiale", a précisé le porte-parole, en faisant référence au média d’information financé par l’État russe.

Sur YouTube, les chaînes gagnent de l’argent grâce aux publicités qui apparaissent lorsque les utilisateurs regardent leurs vidéos.

Vendredi, Facebook avait déjà annoncé qu’il interdisait aux médias d’État russes de diffuser des publicités et de monétiser leur activité sur sa plateforme.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : deux médias indépendants russes bloqués

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Russia Today et Sputnik bannis de l’UE

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous