Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Europol déploie des équipes aux frontières pour lutter contre le passage de criminels

La frontière ukraino-polonaise, le 24 mars 2022.
01 avr. 2022 à 09:45Temps de lecture1 min
Par Belga

L'agence européenne de police Europol a indiqué vendredi avoir déployé des équipes à la frontière avec l'Ukraine dans les pays voisins pour lutter contre le passage de criminels et de "terroristes" qui tentent d'entrer dans l'UE avec le flux de réfugiés.

"Afin de protéger l'Union européenne et les réfugiés ukrainiens contre les menaces criminelles, Europol a déployé des équipes opérationnelles au front dans les pays européens voisins de l'Ukraine", a déclaré l'agence dans un communiqué.

A la demande de ces pays, Europol dispose désormais d'agents en Lituanie, Pologne, Roumanie, Slovaquie et Moldavie, et prochainement en Hongrie.

Assister les autorités

Ces équipes, composées de spécialistes d'Europol et d'officiers extérieurs à l'agence, assistent les autorités nationales dans le cadre de contrôles de sécurité secondaires et d'enquêtes aux frontières extérieures européennes.

Elles sont là pour recueillir des informations sur le terrain et "identifier les criminels et les terroristes qui tentent d'entrer dans l'UE dans le flux de réfugiés et d'exploiter la situation", a expliqué Europol."Ces contrôles de sécurité secondaires sont un outil important pour gérer l'afflux massif de réfugiés fuyant l'Ukraine", a poursuivi l'agence.

Europol avait déployé des équipes similaires à la demande des États membres de l'UE dans les pays concernés par l'afflux de migrants au bord de la Méditerranée en 2016.

Europol avait par ailleurs alerté en mars contre le risque pour les réfugiés ukrainiens fuyant l'invasion de leur pays de tomber dans des réseaux de trafic d'êtres humains en arrivant dans l'UE, exhortant les pays d'accueil à rester attentifs.

L'Europe de l'Est a été une région d'origine clef pour des victimes de trafic d'être humains exploitées dans toute l'UE. C'est aussi une région d'origine de membres de nombreux réseaux criminels, a rappelé Europol.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : la Commission européenne propose de convertir sans charge jusqu'à 300 euros par réfugié ukrainien

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Gazprom poursuit ses livraisons de gaz vers l'Europe

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous