Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : environ 5% des réfugiés ukrainiens ont trouvé un emploi en Belgique

Environ 5% des réfugiés ukrainiens ont trouvé un emploi en Belgique. Photo d'illustration.

© Tous droits réservés

21 avr. 2022 à 12:43 - mise à jour 21 avr. 2022 à 12:55Temps de lecture1 min
Par Belga

Quelque 5% des Ukrainiens chercheurs d'emploi ont trouvé un travail en Wallonie et en Flandre après avoir fui la guerre, selon les statistiques communiquées jeudi par les services de l'emploi régionaux Forem et VDAB. Les chiffres ne sont pas encore connus à Bruxelles, où un plan d'action destiné aux réfugiés ukrainiens est opérationnel depuis cette semaine.

En Wallonie, le Forem a jusqu'ici recensé 195 Ukrainiens inscrits comme demandeurs d'emploi depuis le 1er mars. Neuf d'entre eux ont été insérés sur le marché du travail, soit près de 5%. Selon les chiffres du VDAB relayés par les journaux de Mediahuis, 630 Ukrainiens ont frappé à la porte du service de l'emploi flamand et une trentaine (quelque 5%) ont depuis trouvé un emploi.

Les taux d'insertion faibles pour le moment s'expliquent par les différences linguistiques mais également par les autres priorités qui s'imposent à ces nouveaux arrivants en Belgique, explique Thierry Ney, porte-parole du Forem. "On sait quelles sont les difficultés de ce public qui a fui la guerre, qui ne maîtrise pas nécessairement une des langues utilisées pour travailler en Belgique. Ils doivent aussi trouver un logement, sécuriser leur nouveau lieu de vie et s'occuper de la situation de leurs enfants avant d'essayer de s'insérer sur le marché de l'emploi."

Contact avec les communes

Le service wallon de l'emploi indique également avoir contacté les communes pour rappeler les démarches disponibles afin que les réfugiés bénéficient des services gratuits du Forem, notamment de traduction.

A Bruxelles, Actiris a par ailleurs lancé un plan d'action spécial pour le public ukrainien avec des guichets spécifiques et des séances d'informations dans leur langue. "Ils sont pris en charge via un point unique qui a été mis en place pour permettre aux Ukrainiens de connaître leurs droits et leurs devoirs, d'accéder à des chèques-langues et aux informations pour apprendre les langues de travail en Belgique", détaille le porte-parole, Romain Adam.

Actiris a jusqu'ici recensé 207 demandeurs d'emploi ukrainiens mais ne dispose pas encore du nombre de personnes employées car une grande majorité des inscriptions ont été enregistrées ces dernières semaines.

Sur le même sujet

Fedasil et le secteur de la construction vont collaborer afin d’orienter les demandeurs d’asile

Economie

Guerre en Ukraine : 5,3 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de l’invasion russe, selon l’ONU

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous