RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : en visite à Kiev, le chancelier autrichien montre le soutien de son pays à l’Ukraine

09 avr. 2022 à 14:04Temps de lecture1 min
Par Belga

Le chancelier autrichien Karl Nehammer est arrivé samedi à Kiev afin d’apporter un soutien "politique et humanitaire" au gouvernement ukrainien, alors que les troupes russes se sont redéployées dans l’est et le sud de l’Ukraine, dans une guerre commencée le 24 février. M. Nehammer a rencontré le président Volodymyr Zelensky et le maire de la capitale, Vitali Klitschko.

La visite du chancelier autrichien suit celle, vendredi, de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. Ils se sont tous deux rendus à Boutcha, petite ville au nord-ouest de Kiev devenue un symbole des atrocités de la guerre en Ukraine en raison du massacre de dizaines de civils avant le retrait de l’armée russe, accusée de cette tuerie.

Karl Nehammer, qui a pris ses fonctions en décembre, doit également se rendre à Boutcha. À son arrivée en Ukraine, le chancelier a souligné auprès de l’agence de presse allemande DPA la nécessité d’une enquête menée par des experts internationaux indépendants sur ce qui s’y est déroulé.

L’Autriche, qui n’est pas membre de l’Otan, a envoyé en Ukraine 10.000 casques et 9000 gilets de protection destinés à la population civile. Comme l’Allemagne, ce pays membre de l’Union européenne se montre toutefois frileux envers la demande du président Zelensky de cesser toute importation de gaz russe, dont l’Autriche dépend à 80%.

Après quelques hésitations, l’Autriche a emboîté le pas à d’autres pays européens, dont la Belgique, en expulsant quatre diplomates russes de son territoire.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : rendez-vous ce dimanche entre l’Union européenne et la Cour pénale internationale pour parler "crimes de guerre"

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : contrairement à ce qu'autorise le droit international humanitaire, plus de 20 hôpitaux ont été complètement détruits, selon Kiev

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous