RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : échaudé par les sanctions, le "McDo russe" devra se passer de frites, selon la presse

Photos prises en juin devant des restaurants de l’enseigne qui a remplacé "Mc Donald’s" en Russie (illustration).

"Vkousno i Totchka", la chaîne qui a repris les restaurants McDonald’s en Russie en juin, fait face à une pénurie croissante de frites à cause des sanctions occidentales contre Moscou, a rapporté vendredi le site d’information économique RBK.

Les premiers restaurants de l’enseigne ont ouvert leurs portes en Russie le 12 juin, en attirant foules de visiteurs nostalgiques du McDonald’s, qui avait suspendu le travail de ses 850 restaurants en mars avant de quitter définitivement le pays en mai.

"Dans certains restaurants Vkousno i totchka (Traduction de "Délicieux, Point", ndlr), il n’y aura plus de frites", l’un des plats les populaires des clients russes de la chaîne, a indiqué le site RBK, citant le service de presse du groupe russe.

Jeunes moscovites, le 17 juin
Jeunes moscovites, le 17 juin Getty

Nouvelle récolte en automne

Selon le groupe, la récolte de 2021 en Russie de patates destinées à la fabrication de frites a été mauvaise, conduisant à une pénurie et "l’importation en provenance de marchés étrangers […] est devenue impossible" en raison des sanctions occidentales mises en place contre Moscou du fait de l’offensive russe contre l’Ukraine, a-t-il précisé.

Le porte-parole a indiqué que le groupe espérait un retour des frites au menu de tous les restaurants Vkousno i Totchka en automne, avec le début de la nouvelle récolte en Russie.

L’importation en provenance de marchés étrangers […] est devenue impossible

Contacté par l’AFP, le groupe n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaires.

Images du 13 juin dernier :

Boissons

La Russie est l’un des plus grands producteurs de pommes de terre au monde, un aliment refuge pour les habitants du pays en temps de crise. Mais la dernière récolte a fortement pâti des conditions météorologiques.

Outre ce problème de frites, les McDo russes seront privés, une fois leurs stocks épuisés, de toutes les boissons du géant américain Coca Cola qui s’est aussi retiré du marché russe du fait de l’assaut contre l’Ukraine.

Outre McDonald’s et Coca Cola, des dizaines d’autres entreprises, certaines présentes depuis des décennies, ont quitté la Russie à cause du conflit déclenché en Ukraine.

En mars, l’entreprise canadienne McCain Foods, le plus gros producteur des frites dans le monde, a annoncé arrêter la construction de son usine en Russie et suspendre les livraisons de ses produits sur le marché russe.

Sur le même sujet

Sanctions contre la Russie : selon Didier Reynders, la grande majorité des milliards d’avoirs russes gelés le sont seulement dans cinq États membres

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine ce 11 juillet : Kiev redoute une nouvelle offensive russe dans le Donbass, l'UE craint des coupures de gaz

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous