Guerre en Ukraine

Hôpital qui aurait été touché, avions polonais, sanctions... le point sur le guerre en Ukraine ce 9 mars

© Belgaimage avec Damien Hendrichs

09 mars 2022 à 08:37 - mise à jour 09 mars 2022 à 22:58Temps de lecture1 min
Par Estelle De Houck avec Agences

Presque deux semaines après le début de l’invasion russe en Ukraine, les combats se poursuivent de part et d’autre du pays. Ce matin, au moins 10 personnes sont mortes mardi dans des tirs russes sur la ville de Severodonetsk, dans l’est de l’Ukraine.

Par ailleurs, dans la ville portuaire de Marioupol, uhôpital pour enfants aurait été détruit par des frappes aériennes russes, ont indiqué mercredi les autorités locales dans un message en ligne. Un premier bilan fait état de 17 blessés adultes parmi le personnel hospitalier. Notons que sur les images que nous avons pu consulter jusqu'à présent, on ne peut voir de victimes et on ne sait pas encore qui est l'auteur des bombardements.

L’armée russe a toutefois promis l’entrée en vigueur d’une nouvelle trêve ce mercredi matin, pour permettre l’évacuation d’autres civils. Les cessez-le-feu se tiendront de 09h00 à 21h00 locales (07h00 à 19h00 GMT) autour de six zones frappées par les combats : des couloirs ont notamment été définis pour évacuer les civils depuis Energodar vers Zaporojie (sud), de Izioum à Lozova (est) et de Soumy à Poltava (nord-est), où un corridor avait déjà permis l'évacuation de milliers de civils mardi.

De son côté, le gouvernement ukrainien s'est dit prêt à discuter de l'exigence russe que l'Ukraine reste neutre et n'entre pas dans l'Otan.

Nouvelles sanctions européennes

Les représentants des États membres de l'UE ont également approuvé ce mercredi de nouvelles sanctions à l'encontre de dirigeants et oligarques russes et de membres de leurs familles impliqués dans l'agression russe contre l'Ukraine. Ces sanctions consistent traditionnellement en un gel des avoirs et une interdiction d'entrée dans l'UE.

Notons par ailleurs que les Etats-Unis ont définitivement rejeté la proposition de la Pologne de livrer à l'armée américaine ses avions Mig-29 pour ensuite les remettre à l'Ukraine, a annoncé mercredi le Pentagone.

Mardi, Varsovie avait affirmé être prêt mettre ses avions Mig-29 à disposition des Etats-Unis. Cette annonce surprise avait provoqué un imbroglio diplomatique avec Washington, qui a rejeté l'offre, estimant qu'elle pourrait être la source de "sérieuses préoccupations" pour l'Otan.

Loading...
Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous