RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Guerre en Ukraine: des signaux "positifs" aux pourparlers russo-ukrainiens, selon Zelensky

29 mars 2022 à 21:15Temps de lecture1 min
Par Belga

Les signaux en provenance des négociations russo-ukrainiennes de mardi en Turquie sont "positifs", mais l'Ukraine n'a pas pour autant "l'intention de relâcher" ses efforts militaires, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

La situation n'est pas devenue plus facile

"Nous pouvons dire que les signaux que nous entendons dans les négociations sont positifs, mais ils ne font pas oublier les explosions ou les obus russes", a-t-il dit dans un message-vidéo posté sur Telegram. 

Mais "nous ne voyons pas de raisons de croire les paroles prononcées par les différents représentants d'un État (la Russie, ndlr) qui continue à se battre avec l'intention de nous détruire", a aussitôt tempéré Volodymyr Zelensky.

"La situation n'est pas devenue plus facile, l'ampleur des défis n'a pas diminué, l'armée russe a toujours un potentiel important pour poursuivre les attaques contre notre État", a-t-il ajouté.

 

Dans ce contexte, "il ne faut pas s'attendre à ce que les négociations (entre Kiev et Moscou) entraînent la levée des sanctions contre la Fédération de Russie. Cette question-là ne peut être envisagée qu'une fois la guerre terminée et que nous aurons récupéré ce qui est à nous", a mis en garde le président ukrainien.

"Discussions substantielles" 

Après trois heures de discussions à Istanbul, le chef de la délégation russe et représentant du Kremlin, Vladimir Medinski, a quant à lui fait état de "discussions substantielles" et assuré que les propositions "claires" de Kiev en vue d'un accord seraient "étudiées très prochainement et soumises au président" Vladimir Poutine. 

Des annonces toutefois accueillies avec circonspection par les dirigeants occidentaux qui eux aussi disent vouloir juger Moscou sur ses actes plutôt que sur ces paroles.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine: Zelensky s'adressera aux parlements belge et néerlandais ce jeudi

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le point sur la situation ce 30 mars, vers une réduction de l'activité militaire ?

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous