Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Berlin juge le démenti russe du massacre de Boutcha pas "tenable" avec les images satellites

© AFP

06 avr. 2022 à 14:28Temps de lecture2 min
Par Belga

La position russe selon laquelle les cadavres retrouvés dans la ville ukrainienne de Boutcha relèveraient d'une mise en scène n'est "pas tenable" au vu des images satellites qui ont été diffusées, a estimé mercredi le gouvernement allemand.

"Les explications données du côté russe, selon lesquelles il s'agissait de mises en scène ou que la Russie n'était pas responsable des assassinats, ne sont pas tenables à nos yeux" à la suite d'une "évaluation des images satellites" diffusées dans la presse, a déclaré le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Hebestreit, lors d'une conférence de presse à Berlin.

"Les forces armées et de sécurité russes ont été déployées dans cette région le 3 mars", a-t-il avancé, précisant que "ce sont les éléments dont nous disposons".

"Il y a des analyses d'images satellites prises entre le 10 et le 18 mars 2020" qui "montrent que les victimes à Boutcha étaient allongées là depuis au moins le 10 mars. Des indices crédibles montrent qu'à partir du 7 mars et jusqu'au 30 mars inclus, les forces russes étaient présentes dans la zone", a-t-il affirmé.

Les assassinats ciblés par des unités des forces armées et de sécurité russes sont donc la preuve que le président russe Poutine a au moins accepté ces violations des droits de l'Homme et ces crimes de guerre pour atteindre ses objectifs.

"Les assassinats ciblés par des unités des forces armées et de sécurité russes sont donc la preuve que le président russe Poutine a au moins accepté ces violations des droits de l'Homme et ces crimes de guerre pour atteindre ses objectifs", a estimé M. Hebestreit.

Mise en scène "cynique"

De son côté, le chancelier allemand Olaf Scholz a affirmé devant les députés mercredi que "l'affirmation cynique de la Russie selon laquelle il s'agit d'une mise en scène se retourne contre ceux qui répandent ces mensonges".

"Le meurtre de civils est un crime de guerre, pour le dire clairement, les auteurs et leurs commanditaires doivent être amenés à rendre des comptes", a-t-il ajouté, précisant soutenir le principe d'une enquête indépendante.

Les découvertes la semaine dernière de dizaines de cadavres, vêtus en civil, notamment dans la localité de Boutcha près de Kiev, ont créé une onde de choc mondiale.

Le Kremlin a rejeté "catégoriquement" toutes les accusations liées à ces découvertes, prétendant que les images publiées étaient "fausses". 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié ces meurtres de "pires crimes de guerre" depuis la Seconde Guerre mondiale et de "génocide". 

Les Occidentaux ont de leur côté annoncé un renforcement des sanctions à l'encontre de Moscou.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous